Tag  |  psaume

Flaque de boue

Mon ami Ed m’a raconté une histoire au sujet de son jeune fils. Il se tenait dans une flaque de boue, si bien qu’Ed lui a demandé d’en sortir. Au lieu de cela, son fils s’est mis à courir dans la flaque. « Pas question d’y courir non plus », lui a lancé Ed. Le garçon s’est alors mis à marcher dans l’eau. Lorsque Ed lui a dit : « pas de marche ! » le garçon y est resté en se tenant sur la pointe des pieds et en regardant son père d’un air de défi. L’enfant savait ce que son père voulait, mais il refusait d’obtempérer.

Une foi solide comme le roc

Ma femme et moi avons tous les deux des grands‑mères qui ont plus de cent ans. En discutant avec elles et leurs amis, je détecte une tendance qui semble presque universelle chez les personnes âgées : elles se rappellent les temps difficiles avec nostalgie. Elles se remémorent entre elles des histoires datant de la Seconde Guerre mondiale et de la Crise de 1929 ; elles parlent affectueusement d’épreuves comme les blizzards, le cabanon de leur enfance et l’époque où à l’école elles mangeaient de la soupe en boîte et du pain rassis pendant trois semaines consécutives.

ARBRES DE SENTIER

Au cours des dernières années, l’histoire des autochtones du nord du Michigan, où ma fille habite, en est venue à la fasciner. Par un après-midi d’été que j’étais en visite chez elle, elle m’a montré une route flanquée d’un panneau sur lequel on pouvait lire : « Trail Trees » (Arbres de sentier). Elle m’a expliqué que l’on croit qu’il y a longtemps les autochtones inclinaient les jeunes arbres en direction de destinations précises et que ces arbres continuaient ainsi de pousser en adoptant des formes inhabituelles.

SIMPLEMENT FAIRE CONFIANCE

Lorsque nos enfants étaient jeunes, les amener chez le médecin était une expérience intéressante. La salle d’attente était remplie de jouets avec lesquels ils pouvaient s’amuser et de revues pour enfants que je pouvais leur lire. Jusquelà, il n’y avait pas de problème. Par contre, dès que je les prenais dans mes bras pour les faire entrer dans le cabinet, tout changeait. Soudain, leur plaisir se transformait en peur lorsque l’infirmière s’approchait d’eux avec en main la seringue nécessaire à leur vaccination. Plus elle approchait, plus ils resserraient leur étreinte autour de mon cou pour que je les réconforte, espérant probablement recevoir du secours, sans savoir que l’on agissait au mieux de leurs intérêts.

Le Rocher

La foi chrétienne est une foi chantante. Sachant que j’aime chanter des hymnes, un ami m’a donné le livre de méditations 101 Hymn Stories : The Inspiring True Stories Behind 101 Favorite Hymns (Les histoires de 101 hymnes : les vraies histoires qui ont inspiré 101 de nos hymnes favoris) pour que je puisse apprendre l’histoire derrière de magnifiques chansons comme « Grâce infinie », « C’est un rempart que notre Dieu », « Dieu ta fidélité », « Quel repos céleste ». Connaître l’histoire derrière ces hymnes riches en vérités bibliques m’a fait apprécier davantage leur message.

DIEU EST À L’ÉCOUTE

La veille de l’entrevue que Billy Graham a accordée en 1982 à l’émission The Today Show, le directeur des relations publiques, Larry Ross, a demandé que l’on réserve à M. Graham une pièce privée où il pourrait prier avant son entrevue. Par contre, lorsque M. Graham est arrivé au studio, son assistant a fait savoir à Ross que son patron n’avait pas besoin de chambre : « M. Graham a commencé à prier dès son réveil ce matin, il a prié en prenant le petit déjeuner, il a prié en voiture durant le trajet jusqu’ici et il continuera probablement de prier jusqu’à la fin de l’entrevue. » Ross a déclaré ultérieurement : « Cela a été une grande leçon pour moi qui étais jeune. »

PASSE-MOI LES JUMELLES

Lorsque j’étais au primaire, mon ami Kent et moi passions souvent du temps à observer le firmament au moyen de jumelles de fabrication allemande. Nous nous émerveillions devant les étoiles du ciel et les montagnes de la Lune. Toute la soirée, nous demandions à l’autre de nous passer les jumelles.

FOURMIS EN QUÊTE D’UN DOMICILE

Selon des chercheurs de l’Université de Bristol, il se pourrait que la temnothorax rugatulus réussisse mieux que nous dans l’immobilier. Les chercheurs ont découvert que ces fourmis européennes se servaient d’éclaireurs pour vérifier continuellement les conditions de vie de leur colonie. En employant des aptitudes sociales assez complexes pour étonner les scientifiques, ces fourmis travaillent ensemble pour trouver le bon milieu de vie, obscur et sûr, où leur reine et ses larves seront le mieux.

Un berger dans l’ombre

Un jour, une paroissienne grincheuse s’est présentée au bureau d’un prédicateur bien connu. Troublée et effrayée, elle a dit : « Deux hommes me suivent partout où je vais. » Le prédicateur qui connaissait l’imagi-nation débordante de la femme a répondu gentiment : « Oh ! je sais exactement qui sont ces hommes. » « Qui ? » a‑t‑elle demandé. « Ils sont le bonheur et la grâce », a‑t‑il répondu.

SE FAIRE ATTEINDRE

Un pasteur a raconté cette histoire à son propre sujet dans le journal de sa localité. Il discutait avec un homme âgé qui venait de lui être présenté. « Alors, vous travailliez avant pour une entreprise de services ? » lui a demandé le pasteur, en nommant l’entreprise en question. « C’est ça », lui a répondu l’homme. Le pasteur lui a indiqué que, lorsqu’il était enfant, les câbles de cette entreprise traversaient la propriété de ses parents. « Où viviez-vous ? » s’est informé l’homme. En entendant la réponse du pasteur, l’homme a déclaré : « Je me rappelle cette propriété. J’avais beaucoup de mal à garder les panneaux d’avertissement sur pied. Les jeunes les faisaient toujours tomber en lançant des choses contre eux. » Lorsque l’embarras a fait rougir le pasteur, l’homme lui a dit : « Vous étiez de leur nombre, n’est-ce pas ? » Et c’était le cas.