Tag  |  vie-chretienne

Reconnaissant pour tout

En Australie, il faut parfois conduire pendant des heures pour se rendre d’une ville à l’autre et la fatigue risque alors de causer des accidents. Pour la durée des fêtes de fin d’année, on aménage donc des haltes de repos le long des principales autoroutes, où des bénévoles offrent du café gratuit pour tenir les automobilistes bien éveillés.

Plaire à Dieu dans l’ordinaire

Le titre du livre d’Eugene Peterson, Méditations sur les Psaumes des montées : La vraie connaissance de Dieu naît de l’obéissance, tire son origine d’une citation du philosophe Friedrich Nietzsche. Élevé au sein d’une famille chrétienne, Nietzsche est devenu athée, et étonnamment, a plus tard écrit : « la chose principale, au ciel et sur la terre, c’est d’obéir longtemps et dans une même direction. »

Débordant de fruits

Je faisais ma promenade matinale lorsque j’ai vu quelque chose qui bloquait le sentier devant moi. Quelques mètres plus loin sur le trottoir, un énorme amoncellement de branches s’étendait par-dessus une clôture blanche. Des pommes mûres et rouges alourdissaient les branches !

Une impureté bénéfique

Jusqu’à la fin du XXe siècle, la plupart des médecins croyaient qu’il n’y avait rien de mieux pour notre santé que la propreté. Or, de récentes recherches démontrent que notre corps a besoin d’un peu d’impureté, en particulier pour renforcer notre système immunitaire et pour nous défendre contre les maladies.

Paix et confiance

À l’âge de six ans, j’ai fait pour la première fois une balade en montagnes russes avec mes frères aînés. Dès que nous avons pris un virage à vive allure, je me suis mis à crier : « Arrêtez ça tout de suite ! Je veux débarquer ! »

Rempli de louanges

Quand j’étais une jeune croyante, on m’a encouragée à tenir un journal de gratitudes. C’était un petit livret que je trimballais avec moi et dans lequel je consignais les événements quotidiens pour lesquels j’étais reconnaissante.

Maisons rouges

Il y a plusieurs années, un organisme sud-africain a mis sur pied un projet de compassion. Ce groupe achète des maisons dans des quartiers pauvres et les peint en rouge. Puis, il engage des gens pour qu’ils y vivent et agissent comme figure phare pour les communautés en difficulté.

Langues enflammées

Ces derniers mois, ma femme et moi avons eu quelques conversations sérieuses qui ont fait ressurgir de profondes blessures. Au milieu de la tristesse, j’ai dû tenir compte d’une blessure tenace que j’avais infligée à son cœur.

Bien vêtu

Dans son livre intitulé Wearing God (Se revêtir de Dieu), Lauren Winner dit que notre tenue vestimentaire peut indiquer en silence qui nous sommes. Nos vêtements peuvent révéler notre carrière, notre collectivité ou identité, nos états d’âme, ou encore notre statut social.

Un temps pour toute chose

Durant un vol, récemment, j’ai observé une mère assise avec ses enfants quelques rangées devant moi. Tandis que son bambin s’amusait d’un air heureux, la mère regardait dans les yeux de son nouveau-né en lui souriant et en lui caressant la joue. Son bébé lui rendait son regard avec de grands yeux émerveillés.

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…