Tag  |  souverain

Plus grand

Le vent rugissant, le grondement du tonnerre et les éclairs me rendent nerveux, même lorsque je suis en sécurité et au sec. La pluie douce et légère, ça je peux supporter. C’est le vacarme des tempêtes violentes qui me dérange. Jésus aurait très bien pu s’adresser à moi lorsqu’il a demandé à ses disciples : « Pourquoi avez-vous si peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? » (MC 4.40.)

Joyeux jour de l'Ascension

Laissez-moi être le premier à vous souhaiter un joyeux jour de l’Ascension ! Cette fête commémore le jour où les disciples de Jésus ont vu leur Seigneur qui est ressuscité être « enlevé au ciel » (LU 24.50,51). Si vous n’étiez pas au courant de cette date spéciale, c’est normal. C’est un jour du calendrier de l’Église qui passe généralement inaperçu.

Prématuré

Né à 34 semaines, c’était un miracle de trois livres. Des tubes et des fils sortant de son minuscule corps servaient à suivre ses progrès constants. Sa vision était limitée par un masque de gaze douce qui protégeait ses yeux de la photothérapie. Il se fâchait souvent à cause de l’équipement qui restreignait ses mouvements. Toutefois, lorsque son père a inséré son bras dans la petite ouverture de l’incubateur pour prendre doucement la petite tête de son fils dans sa grande main, le puissant guerrier sous forme de bébé s’est calmé et s’est assoupi.

Précipitez-vous vers Jésus

George Whitfield, le prédicateur anglican qui a fait partie du grand réveil des colonies américaines, a déjà dit : « Partez, mes chers frères, courez, courez, courez vers Jésus, courez vers un Dieu qui verse son sang, courez vers le trône de la grâce... suppliez Dieu de vous accorder la foi et de vous permettre d’être proche de Jésus-Christ. » Bien avant que Whitfield encourage les croyants à se précipiter vers Jésus, l’auteur de l’épître aux Hébreux a encouragé les croyants épuisés à s’approcher avec assurance de notre grand souverain sacrificateur (HÉ 4.14).

Voir jusqu’à demain

Je me plais à admirer un ciel bleu sans nuages. Le ciel est un splendide élément de la magnifique oeuvre d’art que le Créateur nous a donné à savourer. Imaginez à quel point les pilotes doivent aimer la vue qui s’offre à leurs yeux. Or, ils emploient divers termes aéronautiques pour décrire un ciel se prêtant parfaitement aux vols d’avion, mais mon préféré est : « On peut voir jusqu’à demain. »

Celui qui déjoue

Wyatt, mon fils de onze ans, aime regarder les vidéos en ligne, Minute Physics. Elles mettent en vedette un jeune professeur et génie qui répond à des questions sur des phénomènes incroyables comme : « Qu’est-ce que la matière noire ? » et « Comment fonctionne le Soleil ? »

Pourquoi ?

Ô Dieu, il était si jeune… marié depuis moins d’un an. J’avais le coeur brisé en pensant à la femme et à la famille élargie de ce jeune homme – en deuil de sa perte alors que d’autres gens venaient les rencontrer. Une question m’est revenue à l’esprit : Ô Dieu, pourquoi lui, et pas moi ? Je souffrais de la même maladie, et j’ai reçu les mêmes traitements de greffe de moelle osseuse. Pourquoi est-il mort alors que mon cancer est en rémission ? À cet instant, Dieu m’a rappelé une fois de plus que lui seul est souverain.

Garder la foi

Il est tentant de considérer la foi comme une formule magique. Si l’on en obtient suffisamment, on deviendra riche, on restera en bonne santé et on mènera la belle vie, recevant automatiquement des réponses à toutes nos prières. Par contre, la vie ne fonctionne pas selon des formules toutes faites. La preuve : l’auteur de l’épître aux Hébreux présente un rappel convaincant de ce qu’est « la foi véritable » en évoquant la vie de certains géants de la foi de l’Ancien Testament (HÉ 11).

Entre de bonnes mains

Le journaliste vétéran Scott Pelley ne part jamais en mission sans son nécessaire à voyage : une radio à ondes courtes, un appareil photo, une valise indestructible, un portable, un téléphone et un émetteur de localisation d’urgence fonctionnant partout. À ce sujet, Pelley nous dit : « On allonge l’antenne et l’on appuie sur deux boutons, et il envoie un signal au satellite branché à la National Oceanic and Atmospheric Administration. Ce signal lui fait savoir qui je suis et où je me trouve. Selon le pays où l’on se trouve, elle enverra une équipe de secours – ou non » (AARP The Magazine). Or, même si Pelley n’a jamais eu à se servir de cet émetteur, il ne voyage jamais sans lui.

En abondance

Nous avons une mangeoire à colibris dans le jardin, et nous aimons beaucoup regarder ces petits oiseaux venir y boire son eau sucrée. Dernièrement, nous sommes allés faire un petit voyage en oubliant toutefois de la remplir. À notre retour, elle était complètement à sec. Les pauvres ! À cause de mon oubli, ils n’ont pas eu de quoi se nourrir, me suis-je dit. Puis je me suis rappelée que ce n’est pas moi qui les nourris, mais Dieu.

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…