Our Authors

View All

Articles by Tim Gustafson

Pas un seul passereau

Ma mère, si digne et si décente durant toute sa vie, était maintenant alitée dans un hospice, dont un vieillissement débilitant la rendait captive. Sa respiration était difficile. Son état en déclin contrastait avec la superbe journée de printemps qui, par la fenêtre, l’invitait à sortir prendre l’air.

À la défense de Dieu

Les autocollants dénigrant Dieu qui recouvraient une voiture ont retenu l’attention d’un professeur d’université. Ayant lui‑même été athée par le passé, ce professeur s’est dit que le propriétaire du véhicule désirait peut‑être mettre les croyants en colère. Voici comment il l’a expliqué : « La colère aide l’athée à justifier son athéisme. » Puis il a émis la mise en garde suivante : « Trop souvent, l’athée obtient précisément ce qu’il recherche. »

La voix de la raison

Mis à part les avancées technologiques, le Ier siècle av. J.‑C. n’était pas très différent du XXIe siècle. La condition humaine peut être terriblement constante : injustice, exploitation, oppression et violence.

Luttes spirituelles

Il est possible qu’Albert Einstein ait souffert du syndrome de l’imposteur, une tendance chez les gens accomplis à se percevoir comme des usurpateurs. Il a dit : « Je dois avouer que l’estime exagérée dans laquelle on tient mon travail me met parfois très mal à l’aise ». Rares sont ceux qui remettraient en doute la contribution d’Einstein au domaine de la physique. Si lui-même doutait de son travail, qu’en est-il de nous ?

Un simple toucher

Kiley a sauté sur l’occasion de se rendre dans une région reculée de l’Afrique de l’Est pour participer à une mission médicale, mais avec un certain malaise. Elle ne possédait aucune expérience médicale. Elle pouvait toutefois apporter des soins de base.

Le don du don

Un certain pasteur a donné vie à l’expression « Il te donnerait sa chemise » en lançant ce défi à son Église : « Qu’adviendrait‑il si vous donniez le manteau que vous portez à une personne démunie ? » Puis il a enlevé son manteau et l’a déposé à l’avant de l’église. Des dizaines d’autres l’ont imité. Or, cela se passait en hiver, si bien que leur retour à la maison s’est avéré moins confortable ce jour‑là. Par contre, pour des dizaines de personnes démunies, la saison s’est un peu réchauffée.

Changer de mélodie

Mon ami a reçu une contravention pour excès de vitesse dans une zone de construction et a décidé de la contester en cour. Selon lui, il roulait en dessous de la limite permise lorsqu’un autre véhicule est passé rapidement à côté de lui. Le pistolet radar du policier avait enregistré la vitesse de l’autre voiture. Toutefois, le juge n’a pas accepté l’explication.

Le courage de Kossi

En attendant de se faire baptiser dans le fleuve Mono, au Togo, Kossi s’est penché pour ramasser une sculpture de bois usée. Il y avait des générations que sa famille adorait cette figurine grotesque, que ses proches le regardaient maintenant jeter dans un feu que l’on avait préparé à cette intention. Aucun autre de leurs poulets de choix ne serait sacrifié à ce dieu.

Question de style

Mon pasteur utilise la méthode logique d’un enseignant pour monter habilement ses prédications. Il prêche sur un passage de la Bible verset par verset et se réfère à d’autres passages pour obtenir un contexte historique. On voit clairement qu’il est passionné par la vérité même s’il hausse rarement le ton.

Dieu a créé Snickers

J’ai un aveu à faire : je n’aime pas beaucoup les chiens ! Voici un autre aveu : ma femme dresse un labrador retriever noir pour en faire un chien d’assistance pour les personnes handicapées. Eh bien, Snickers est la créature la plus adorable, douce et aimante du monde, et ce, malgré sa nature canine. On pourrait même dire que j’ai fini par l’aimer.

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…