Our Authors

View All

Articles by Sheridan Voysey

Des limites

Ma femme et moi avons vécu dans un petit appartement au sixième étage d’un immeuble. Nous avons aimé la vue de son balcon et sa simplicité. De plus, nous n’avions pas à faire d’entretien extérieur ! Mais notre petite demeure possédait quelques problèmes.

Reconnaissant pour tout

En Australie, il faut parfois conduire pendant des heures pour se rendre d’une ville à l’autre et la fatigue risque alors de causer des accidents. Pour la durée des fêtes de fin d’année, on aménage donc des haltes de repos le long des principales autoroutes, où des bénévoles offrent du café gratuit pour tenir les automobilistes bien éveillés.

Blessures profondes, guérison profonde

Une femme et sa fille m’ont approché après que j’ai parlé dans ma prédication de Dieu qui peut transformer notre douleur en quelque chose de bon. La fille, Kate, était trop désemparée pour parler, alors sa mère l’a fait pour elle.

Des espaces vides

Je suis convaincu que le Saint-Esprit est attiré par les espaces vides. Laissez-moi m’expliquer...

Des détails intimes

L’univers est d’une immensité étonnante. En ce moment, la Lune tourne autour de nous à environ 3700 km/h. Notre Terre tourne autour du Soleil à 106 000 km/h. Notre Soleil compte parmi les 200 milliards d’autres astres et les trillions d’autres planètes de notre galaxie. Et celle‑ci n’est qu’une parmi 100 milliards d’autres qui filent à vive allure dans l’espace. C’est stupéfiant !

Exprimer ses lamentations

Nous connaissons presque tous quelqu’un pour qui la vie a été particulièrement difficile, par exemple, à cause d’une douleur chronique, de la perte d’un enfant ou de l’adversité. Peut-être êtes-vous dans cette situation. Si c’est le cas, vous savez qu’il peut être déprimant spirituellement d’affronter ces épreuves. Nous voulons que Dieu intervienne, mais il ne le fait pas. Et cette inertie peut nous rendre triste, seul et en colère.

Le temps de fleurir

Le printemps dernier, j’ai décidé de tailler drastiquement le rosier qui bordait notre porte arrière. Depuis notre arrivée, trois ans plus tôt, il avait à peine fleuri, il était laid et ses branches stériles s’étalaient dans tous les sens. Mes occupations s’étant par contre dès lors multipliées, mon projet de jardinage a dû être reporté. Tant mieux, d’ailleurs, car à peine quelques semaines plus tard, ce rosier s’est mis à fleurir comme je ne l’avais jamais vu fleurir auparavant. Des centaines de grandes fleurs blanches, au riche parfum, se sont mises à couronner notre porte arrière, à déborder sur le jardin et à orner le sol de magnifiques pétales.

À l'écart

On m’a déjà invité à une soirée chez un auteur de Londres. C’était une soirée chic avec du caviar, des huîtres et un défilé de mode privé. Des célébrités déambulaient parmi la foule alors que le reste des gens ressemblaient à des célébrités avec leurs vêtements élégants.

Coram Deo

Coram Deo. Les chrétiens du XVIe siècle utilisaient cette expression latine pour évoquer une idée profonde. Coram Deo signifie « devant la face de Dieu ». Cela veut dire que nous vivons devant le Dieu qui voit tout ce que nous sommes et ce que nous faisons, et que nous devrions vivre en conséquence. Vivre devant la face de Dieu veut dire que nous marchons avec intégrité sous son regard d’amour. Son sourire est tout ce qui compte vraiment pour nous.

Goûter au ciel

Récemment, j’ai écrit un livre qui explique comment se remettre de ses rêves brisés (Resurrection Year). J’y raconte l’incapacité à ma femme et à moi de fonder une famille. À notre surprise, un producteur de télévision a lu le livre et a envoyé une équipe tourner un documentaire sur notre histoire.

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…