Our Authors

View All

Articles by Amy Boucher Pye

Le bon Berger

Assise avec mon mari dans la salle d’hôpital, j’attendais, angoissée. Notre jeune fils subissait une chirurgie correctrice de l’œil qui me tourmentait. J’ai alors essayé de prier, pour demander à Dieu de me calmer.

Dieu plane au-dessus de nous

La fille de Betty est rentrée souffrante d’un voyage à l’étranger. Lorsque sa douleur est devenue insupportable, Betty et son mari ont emmené leur fille à l’urgence.

Vivre dans des tentes

Au Minnesota, cet État connu pour ses nombreux lacs magnifiques où j’ai grandi, j’aimais beaucoup faire du camping et admirer les merveilles de la création de Dieu.

Écrire des lettres

Ma mère et ses sœurs se livrent à un art qui semble disparaître : l’écriture de lettres. Chaque semaine, elles s’envoient un petit mot, si bien que l’un de leurs facteurs en est venu à s’inquiéter lorsqu’il n’a rien à leur livrer !

Purifiés

En ouvrant la porte du lave-vaisselle, je me suis demandé ce qui avait bien pu s’y produire. Au lieu d’y trouver une vaisselle immaculée, j’en ai retiré des assiettes et des verres maculés d’une poussière ressemblant à de la craie.

Prêt pour la moisson

Vers la fin de l’été, nous sommes allés marcher dans la New Forest, en Angleterre, où nous avons pris plaisir à cueillir des mûres sauvages tout en regardant les chevaux gambader à proximité.

La foi, et non la peur

« On a offert à mon mari une promotion dans un autre pays, mais comme je redoutais de quitter notre maison, il a décliné l’offre à contrecœur », m’a dit mon amie. Elle m’a expliqué que l’appréhension que lui inspirait un changement d’une telle envergure l’avait empêchée de se lancer dans une nouvelle aventure.

Un temps pour toute chose

Durant un vol, récemment, j’ai observé une mère assise avec ses enfants quelques rangées devant moi. Tandis que son bambin s’amusait d’un air heureux, la mère regardait dans les yeux de son nouveau-né en lui souriant et en lui caressant la joue. Son bébé lui rendait son regard avec de grands yeux émerveillés.

Un jour pour se reposer

Un certain dimanche, je me tenais près du ruisseau gargouillant qui traversait notre quartier du nord de Londres à savourer la beauté qu’il apporte à notre zone plutôt urbanisée. Je me sentais détendue en regardant cascader l’eau et en écoutant les oiseaux gazouiller. Je me suis interrompue le temps de remercier le Seigneur pour les moyens qu’il emploie afin de nous aider à trouver le repos de notre âme.

La foi en action

Se rendant en voiture à l’épicerie, une de mes amies a remarqué une femme qui marchait le long de la route. Mon amie s’est alors sentie poussée à faire demi‑tour pour lui offrir de la prendre à bord. Puis elle s’est attristée d’entendre sa passagère lui dire qu’elle n’avait pas les moyens de prendre l’autobus, ce qui l’obligeait à rentrer chez elle en parcourant à pied de nombreux kilomètres par une chaleur et une humidité étouffantes. Non seulement devait‑elle faire tout ce chemin pour rentrer chez elle, mais encore elle avait également marché plusieurs heures ce matin‑là pour arriver au travail à quatre heures.

Sujets connexes

> Général

En quoi espérez-vous ?

Généralement, nous espérons tous que certaines choses arrivent dans notre vie....

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).