Our Authors

View All

Articles by Alyson Kieda

Un amour exceptionnel

Dernièrement, nous avons amené Moriah, notre petite-fille de 22 mois à passer la nuit à la maison sans ses deux frères aînés.

Si j’avais su alors…

En allant travailler, j’ai écouté la chanson « Dear Younger Me » (Cher moi plus jeune), qui demande éloquemment : « Si tu pouvais revenir en arrière, sachant ce que tu sais maintenant, que dirais-tu à ton moi plus jeune ? »

Un coin de paradis

En regardant par la fenêtre ouverte de mon cabinet de travail, j’entends des oiseaux gazouiller et une brise faire bruisser les feuilles des arbres sous mes yeux. Des balles de foin parsèment le champ fraîchement labouré de mon voisin, et de gros nuages blancs contrastent avec le ciel azuré.

De la tristesse à la joie

La grossesse de Kelly présentait des complications, et les médecins s’en sont inquiétés. Au cours de son long accouchement, ils ont décidé de l’emmener à toute allure subir une césarienne. Malgré cette épreuve, Kelly a vite oublié ses douleurs lorsqu’elle a tenu son fils nouveau-né dans ses bras.

Bien vêtu

Dans son livre intitulé Wearing God (Se revêtir de Dieu), Lauren Winner dit que notre tenue vestimentaire peut indiquer en silence qui nous sommes. Nos vêtements peuvent révéler notre carrière, notre collectivité ou identité, nos états d’âme, ou encore notre statut social.

Un coeur joyeux

Un des airs préférés de ma petite‑fille compte parmi les airs militaires de John Philip Sousa, compositeur américain de la fin du XIXe siècle surnommé « le roi des marches militaires ». Moriah ne fait pas partie d’une fanfare, car elle n’est âgée que de 20 mois. Cette musique, dont elle peut même fredonner quelques notes, lui plaît tout simplement. Elle l’associe à des moments joyeux. Lorsque nous nous réunissons en famille, nous fredonnons souvent cette marche en frappant des mains et en faisant d’autres bruits au rythme desquels nos petits‑enfants dansent ou se pavanent en tournant en rond. Tout cela se termine toujours avec des enfants étourdis et beaucoup de rires.

Très bon !

Certaines journées semblent être de nature thématique. Dernièrement, j’en ai vécu une. Notre pasteur a amorcé son sermon portant sur Genèse 1 en nous montrant, en accéléré pendant deux minutes, des photos de fleurs d’une beauté à couper le souffle. Ensuite, à la maison, en consultant les médias sociaux, j’ai pu admirer de nombreuses photos de fleurs que des gens y avaient affichées. Plus tard, lors d’une promenade à pied dans les bois, je me suis retrouvée entourée de fleurs sauvages du printemps : des trilles, des boutons d’or et des iris sauvages.

Du temps ensemble

Durant les deux heures du trajet de retour d’un mariage dans la famille, ma mère m’a demandé pour la troisième fois ce qu’il y avait de nouveau dans mon emploi. Je lui ai répété certains détails comme si c’était la première fois, tout en me demandant ce qui pourrait rendre mes paroles plus mémorables. Ma mère souffre de la maladie d’Alzheimer, qui détruit progressivement la mémoire, qui risque d’altérer le comportement et qui finit par priver la personne en étant atteinte de l’usage de la parole, et plus encore.

Le remède contre la jalousie

J’ai accepté avec joie de m’occuper de mes petits‑enfants pendant que leurs parents sortaient pour la soirée. Après les avoir serrés dans mes bras, j’ai demandé aux garçons ce qu’ils avaient fait durant le weekend. (Les deux avaient leurs propres aventures à relater.) Bridger, trois ans, m’a raconté presque d’un même souffle qu’il était resté à dormir chez sa tante et son oncle, où il avait mangé une glace, il avait fait un tour de manège et avait regardé un film ! Ensuite, ce fut le tour de Samuel, cinq ans. Quand je lui ai demandé ce qu’il avait fait, il m’a répondu : « Du camping. » « T’es‑tu amusé ? », lui ai‑je demandé. « Pas vraiment », m’a‑t‑il alors répondu d’un air triste.

Psaumes de camping

Lorsque mon mari et moi allons marcher dans la nature, nous emportons nos appareils photo pour photographier de près les plantes à nos pieds, qui sont comme des microcosmes du monde. Quel trésor de variété et de beauté s’offre à notre vue, même dans la mousse qui fait son apparition du jour au lendemain et qui vient parsemer le sol de touches d’orange, de rouge et de jaune vifs !