Tag  |  proverbes

Paroles sages

Quel est le muscle le plus fort du corps humain ? Certains disent que c’est la langue, mais il n’est pas facile de déterminer lequel est le plus puissant, car les muscles ne fonctionnent pas seuls.

Espoir différé

Chaque couple qui tente d’avoir un enfant le sait : tous les 28 jours, c’est le moment où l’on espère voir un signe de succès. Pour beaucoup de couples, cette attente est accompagnée de déception qui dure quelques mois, jusqu’à ce que la conception ait lieu. Mais pour d’autres, ce cycle mensuel de regain et de perte d’espoir peut durer des années. Proverbes 13.12 décrit bien cette expérience : « Un espoir différé rend le coeur malade, mais un désir accompli est un arbre de vie. »

Je donne ma langue au chat

L’énigme m’a pris au dépourvu. Qu’est‑ce qui est plus grand que Dieu et plus mauvais que le diable ? Le pauvre l’a. Le riche en a besoin. Et si on le mange, on mourra. La solution m’a échappé parce que j’ai laissé mon esprit se faire distraire de la réponse évidente : « Rien. »

À la recherche de la sagesse

Tous les printemps, les collèges et les universités tiennent une cérémonie de remise des diplômes afin de célébrer la réussite des étudiants qui ont terminé leurs études et qui ont acquis leur diplôme. Après avoir traversé l’estrade, ces diplômés entrent dans un monde riche en défis à relever. Le simple fait de posséder des connaissances supérieures ne leur suffira pas. Pour réussir dans la vie, il leur faudra encore mettre en pratique avec sagesse tout ce qu’ils ont appris.

UNE BONNE RÉPUTATION

Le nom de Charles Ponzi sera toujours associé à la manœuvre frauduleuse dont il a fait un mode de vie. Après avoir commis quelques crimes financiers mineurs et purgé quelques courtes peines de prison, il s’est mis à offrir, au début des années 1920, un rendement de 50 p. cent sur les placements de quarante-cinq jours et de 100 p. cent sur ceux de quatre-vingt-dix jours. Même si cela semblait trop beau pour être vrai, l’argent affluait. Ponzi utilisait les fonds des nouveaux investisseurs pour payer les investisseurs précédents et soutenir son style de vie luxueux. À la découverte de sa fraude en août 1920, ses investisseurs avaient perdu vingt millions de dollars et cinq banques faisaient faillite. Ponzi a passé trois ans en prison, a été déporté en Italie et est mort sans le sou en 1949 à 66 ans.

Malheureux au travail

J’ai un ami qui a déjà occupé un emploi qui le rendait malheureux. Un jour, il m’a confié que peu importe l’effort qu’il déployait, son patron continuait d’être déraisonnable. Il a finalement été congédié. Un proche qui connaît mon ami et son patron m’a dit avoir l’impression que les problèmes de mon ami sont responsables de son licenciement. Quelle est donc la vérité ? À mon avis, c’est un mélange des deux théories. Cependant, il ne fait aucun doute qu’être malheureux à son travail peut mener à de navrants résultats.

Ma soeur la sagesse

Ma soeur jumelle et moi sommes très proches. Nous avons étudié dans les mêmes écoles et nous partageons beaucoup de choses en commun ; notre chambre, notre garde-robe et le plus important, notre foi. Mis à part Dieu, personne ne me connaît mieux qu’elle.

UNE GUERRE DE MOTS

Le 28 juillet 1914, l’Autriche et la Hongrie ont déclaré la guerre contre la Serbie en réaction à l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand et de sa femme, Sophie. En moins de quatrevingtdix jours, d’autres pays d’Europe avaient choisi leur camp afin d’honorer leurs alliances militaires et de poursuivre leurs propres ambitions. Il a suffi d’un seul évènement ayant dégénéré pour amorcer la Première Guerre mondiale, un des conflits militaires parmi les plus destructeurs des temps modernes.

UNE PAROLE DITE À PROPOS

Il se peut que vous ayez entendu l’adage : « Tout est question de timing. » Selon la Bible, le bon timing s’applique également à nos paroles. Réfléchissez à un moment où Dieu s’est servi de vous pour donner une parole à propos afin de rafraîchir quelqu’un ou vous a fait taire alors que vous désiriez prendre la parole parce qu’il était plus sage de ne rien dire.

LE BON VIEUX HIBOU

Il y a quelques années, un auteur anonyme a écrit un court poème portant sur l’avantage de savoir mesurer ses propos : « Assis dans un chêne se trouvait un bon vieux hibou ; plus il voyait, moins il parlait ; moins il parlait, plus il entendait ; pourquoi ne sommes-nous pas tous comme ce vieux hibou ? »