Tag  |  matthieu

Des fondations solides

De la fenêtre de mon bureau à Singapour, je pouvais observer l’excavation d’un lot de terre où allait être érigé un nouvel immeuble. Après plusieurs mois, le projet de construction ne semblait pas avancer en dépit d’un débordement d’activités.

Logés à la même enseigne

Lorsque le bateau de croisière est entré dans le port, les passagers en sont descendus aussi vite que possible. Au cours des derniers jours, ils avaient subi l’éclosion d’un virus et des centaines de personnes étaient tombées malades. Un certain passager, que l’on a interviewé à sa descente du navire, a dit : « Eh bien, je ne voudrais pas trop me plaindre. Je veux dire que je sais que tout le monde était logé à la même enseigne. » Sa réplique a fait sourire le journaliste.

Des racines buvant du ciel

Un homme a frappé à la porte de mon bureau et m’a demandé de célébrer son mariage. Je lui ai fait signe de s’asseoir pour qu’on discute de ses plans, de son horaire et de sa vie spirituelle. « Oh ! je ne suis pas sûr que vous compreniez », a-t-il dit, « j’aimerais que vous célébriez mon mariage aujourd’hui, dans l’heure qui vient. » Son histoire est compliquée, mais sa fiancée venait d’un pays d’Asie et vivait aux États-Unis avec un visa de séjour temporaire. Pour de nombreuses raisons, il voulait se marier tout de suite, mais il ne voulait pas que la cérémonie soit célébrée par une autorité civile. Il voulait une église et un pasteur.

Trop pour moi

Dieu ne nous donne jamais plus que ce que nous pouvons gérer », voilà ce qu’une personne a dit à un père dont le fils de 5 ans venait de perdre son combat contre le cancer. Cette parole, qui devait servir à l’encourager, a plutôt eu pour effet de le déprimer et de l’amener à se demander pourquoi il ne « gérait » pas du tout la mort de son enfant. Il souffrait à tel point qu’il en avait peine à respirer. Il savait que sa douleur était trop grande pour lui et qu’il avait désespérément besoin que Dieu le serre fort dans ses bras.

Comme prévu

C’était la semaine de la célébration de la Pâque. Des centaines de milliers de pèlerins juifs étaient venus au Temple pour commémorer leur libération de l’esclavage en Égypte (Ex 12.1-28). Le dimanche précédant la Pâque, alors qu’il entrait dans Jérusalem, Jésus avait permis au peuple de lui rendre hommage en tant que roi, ce qu’il ne les avait pas laissé faire auparavant (Jn 12.12-16).

De solides fondations

Les tremblements de terre sont fréquents dans la région du littoral du Pacifique connue sous le nom de « Cercle de feu ». En effet, 90 p. cent de tous les séismes de la planète et 81 p. cent des pires séismes de la terre s’y produisent. J’ai appris que de nombreux édifices de la ville de Hong Kong ont été bâtis sur le granite, ce qui pourrait contribuer à réduire les risques de dommages susceptibles de se produire au cours d’un tremblement de terre. Les fondations que l’on donne aux édifices revêtent une importance particulière dans les régions du monde sujettes aux séismes.

L'arbre de l'amour

Le saule a monté la garde pendant plus de vingt ans. Il a abrité du soleil nos quatre enfants lorsqu’ils jouaient dans le jardin et il a servi de refuge aux écureuils du quartier. Par contre, lorsque le printemps est venu, l’arbre ne s’est pas réveillé de son hivernation. L’heure était donc venue de l’abattre.

QUI ÊTES-VOUS ?

De temps à autre, nous lisons que des gens s’offusquent que l’on ne les traite pas avec le respect et les égards auxquels ils croient avoir droit. « Sais-tu qui je suis ? » s’écrient-ils avec indignation, ce qui nous rappelle l’affirmation suivante : « Si vous êtes obligé de dire aux gens qui vous êtes, vous n’êtes probablement pas vraiment qui vous pensez être. » Or, c’est la qualité diamétralement opposée à cette arrogance et à cette suffisance qui se remarque en Jésus, même lorsque sa vie sur la terre tirait à sa fin.

DES RACCOURCIS DANGEREUX

Au cours de récentes élections s’étant tenues dans mon pays, une mère en difficulté que je connais a échangé son vote contre un sac de couches. Nous avions discuté des avantages de chaque candidat, si bien que son choix m’a déçue. « Mais qu’en est-il de tes convictions ? » lui ai-je demandé. Ce à quoi elle n’a rien répondu. Six mois après que son candidat a remporté les élections, les impôts ont augmenté encore. Tout est maintenant plus cher qu’avant… même les couches !

Vous êtes ce que vous dites

Il est vrai que « vous êtes ce que vous mangez ». J’ai une marque favorite de céréales sucrées qu’il m’arrive parfois de grignoter, même en sachant qu’une demi‑heure plus tard, je risque de m’effondrer. Il est important d’avoir un bon régime alimentaire parce que, grâce au miracle du métabolisme, notre nourriture devient une partie de nous‑mêmes. Mon corps pourrait bien être composé de 20 % de lait et de sirop de maïs hydrogéné !