Tag  |  jean

Pourquoi ?

Notre vie a commencé à basculer lorsque notre fille s’est enlevé la vie, m’a confié une femme durant la pause d’une conférence à laquelle nous assistions toutes les deux. « Puis notre deuxième fille a sombré dans la dépression et a commencé à s’"automutiler" ». Après plusieurs mois, nous avons découvert pourquoi : Alors que mon mari et moi étions missionnaires en Indonésie, deux de nos trois enfants ont été victimes d’abus sexuels dans une école dirigée par la mission. Nous avions donné notre vie pour servir Dieu… Pourquoi ne nous a-t-il pas protégés ? » J’ai entendu d’autres histoires semblables à cette conférence – des gens qui se sont sentis trahis par Dieu.

L’échec n’est pas fatal

Le premier ministre Winston Churchill a su redonner le moral au peuple britannique au cours de la Seconde Guerre mondiale. Le 18 juin 1940, il a déclaré à une population effrayée : « Hitler sait qu’il devra nous anéantir […] s’il veut remporter la victoire. Nous devons par conséquent rassembler nos forces et […] nous comporter de telle manière que si l’Empire britannique et son Commonwealth existent toujours dans mille ans, les hommes pourront dire : “Ce fut leur heure de gloire.” »

Que t’importe !

Le contentement ne fait pas partie des nombreuses fins auxquelles les médias sociaux sont utilisés. Du moins, pas dans mon cas. Même lorsque mes objectifs sont bons, je risque de me décourager en en voyant sans cesse d’autres atteindre les leurs avant moi ou avec de meilleurs résultats. Me sachant encline à ce genre de découragement, je m’évertue à me rappeler que Dieu ne m’a pas bernée. Il m’a déjà donné tout le nécessaire pour accomplir la tâche qu’il m’a confiée.

Le temps et l’éternité

J’ai toujours voulu apprendre à jouer du violoncelle. Mais je n’ai jamais trouvé le temps de prendre des leçons. Puisque le temps est court, je préfère passer mon temps à faire des choses que je ne pourrai faire au ciel – des choses comme aider un croyant ou une croyante à grandir dans sa foi, ou entrer en contact avec quelqu’un qui ne croit pas en Jésus. Je me dis : Au ciel, j’aurai toute l’éternité pour parvenir à maîtriser cet instrument !

La lumière dans les ténèbres

Au cours d’un voyage au Pérou, j’ai visité l’une des nombreuses grottes se trouvant un peu partout dans ce pays montagneux. Notre guide nous a dit que cette grotte en particulier avait déjà été explorée jusqu’à 14,5 km de profondeur – et même au-delà. Nous y avons vu des chauves-souris fascinantes, des oiseaux nocturnes et des formations rocheuses intéressantes. Nous n’avons toutefois pas tardé à trouver les ténèbres de la grotte déconcertantes, presque suffocantes. Je me suis donc senti grandement soulagé lorsque nous sommes remontés à la surface et à la lumière du jour.

Don des larmes

Àla mort de sa mère, j’ai téléphoné à un ami de longue date. La défunte avait été proche de ma mère, et les deux avaient maintenant disparu. Au cours de notre conversation, l’émotion nous a facilement submergés – des larmes de tristesse maintenant que Beth n’était plus et des larmes de rire tandis que nous nous remémorions la personne aimante et amusante qu’elle était.

Honte et héritage

En 2013, l’Église catholique du Venezuela a manqué de vin pour célébrer la messe à cause d’une pénurie à l’échelle nationale. Cela me rappelle une autre pénurie de vin qui a eu lieu dans le village de Cana où Jésus assistait à un mariage.

Lire l’Écriture, manquer Dieu

Il y a quelques années, j’ai eu une révélation qui m’a amené à remettre ma foi en question. Après dix ans de ministère, j’ai réalisé que je ne connaissais pas bien Dieu . Oui, je savais qu’il y avait un Dieu bon et saint. Je savais que Jésus était mort pour mes péchés. Mais est-ce que je connaissais bien le caractère de Dieu ? Sa personnalité ? Pas profondément.

Coeur joyeux

En attendant mon vol à la porte d’embarquement, à l’aéroport Changi de Singapour, j’ai remarqué une jeune famille – maman, papa et fils. L’aire d’attente était bondée, et ils cherchaient un endroit où s’asseoir. Soudain, le petit garçon s’est mis à chanter à voix forte « Joy to the World ». Il avait environ 6 ans, si bien que j’ai été très impressionné de constater qu’il en connaissait toutes les paroles.

Comme prévu

C’était la semaine de la célébration de la Pâque. Des centaines de milliers de pèlerins juifs étaient venus au Temple pour commémorer leur libération de l’esclavage en Égypte (Ex 12.1-28). Le dimanche précédant la Pâque, alors qu’il entrait dans Jérusalem, Jésus avait permis au peuple de lui rendre hommage en tant que roi, ce qu’il ne les avait pas laissé faire auparavant (Jn 12.12-16).