Tag  |  jacques

Une longue attente

Il y a 40 ans, alors que le village où habite Ho Van Thanh croule sous le poids de la violence qui fait rage au Vietnam, sa femme et deux de ses enfants périssent dans une explosion. Rempli de crainte et de désespoir, Thanh ramasse son fils nouveau-né Ho Van Lang et s’enfuit dans la jungle. Pendant quatre décennies, le père et le fils se tiennent loin de la civilisation et vivent de ce que la terre leur offre. Plus récemment, des villageois partis en exploration à environ 40 km de chez eux sont tombés sur le duo. Thanh, maintenant âgé de 82 ans, était très malade, et les villageois sont venus à son secours.

Je suis venu aider

Les descriptions frappantes que le journaliste Jacob Riis a faites de la pauvreté dans la ville de New York du XIXe siècle ont horrifié un public complaisant en général. Son livre intitulé How the Other Half Lives (Comment vit l’autre moitié), une combinaison de ses écrits et de ses photographies, dépeint une image marquante au point que le public n’a plus été en mesure de nier la certitude de l’existence d’une pauvreté désespérante. Étant lui‑même le troisième d’une famille de quinze enfants, Riis a pu traiter de ce sujet avec une grande efficacité parce qu’il avait vécu dans ce monde d’un désespoir terrible.

Prompt… et lent

Si vous êtes actif sur un média social quelconque (Facebook, Twitter, blogue, etc.), il vous est sûrement arrivé de lire quelque chose qui vous a fait bouillir de colère. Je ne crois pas qu’il existe un moyen d’avoir des conversations sérieuses sur des sujets controversés sur la toile. Est-ce même possible ?

Mangeur de péchés

Il y a longtemps dans quelques endroits du Royaume-Uni et des États-Unis, il existait une pratique qui consistait à manger les péchés. Un mangeur de péchés était habituellement une personne pauvre et affamée qu’on amenait dans la maison d’une personne décédée. On lui donnait du pain à manger et quelque chose à boire. Après avoir terminé son repas, il accomplissait un rituel de prières pour le défunt. Cette curieuse coutume déchargeait la personne, et parfois toute une famille, de ses péchés. Le mangeur de péchés était ensuite banni par la communauté jusqu’à ce qu’on ait besoin de lui à nouveau. Pourquoi était-il banni ? Il avait « mangé » (pris sur lui) les péchés du mort.

Persévérez dans la joie

Quand les gens sont dans un état comateux, il importe d’empêcher leurs muscles de se dégénérer. L’atrophie s’installe rapidement en l’absence de mouvement. De plus, la plupart des entraîneurs physiques vous diront que les muscles se développent après qu’ils ont été soumis à un stress. L’exercice intense crée de petites déchirures dans le tissu musculaire. En guérissant, le muscle devient plus fort et plus gros qu’il était avant l’épreuve. Notre corps doit connaître une certaine douleur pour conserver sa vigueur.

Conversation enflammée

Là d’où je viens, dans le nord du Ghana, les feux de brousse sont monnaie courante durant la saison sèche entre décembre et mars. J’ai vu flamber plusieurs hectares de terres agricoles parce que le vent y avait transporté de minuscules braises depuis des foyers d’incendie ou des mégots de cigarette négligemment jetés en bordure d’une route. Parmi la végétation broussailleuse et sèche, il suffit d’une petite étincelle pour allumer un feu dévorant.

Un coeur doux

Récemment, je roulais sur une route très fréquentée lorsque j’ai dû immobiliser ma voiture. Un conducteur de camion devant moi avait interrompu la circulation en freinant brutalement. Il est sorti de sa cabine, a marché jusqu’au-devant de son véhicule arrêté et s’est baissé pour ramasser quelque chose. Lorsqu’il est passé devant ma voiture, j’ai pu voir qu’il transportait une petite tortue qu’il a doucement déposée au pied d’un arbuste qui se trouvait à l’écart de la route.

Partager un hamburger

Lee Geysbeek, de Compassion Internationale, a raconté l’histoire d’une femme qui avait la possibilité de se rendre dans un pays lointain pour rendre visite à un enfant qu’elle parrainait. Elle a décidé d’emmener au restaurant cet enfant, qui vivait dans une pauvreté abjecte.

En attente

En 2006, Trevor Thompson a interrogé 1 003 adultes pour déterminer ce qui suit : lorsqu’ils se trouvent dans la file d’attente d’un bureau ou d’un magasin, les gens perdent leur sang‑froid en moyenne après 17 minutes. Lorsqu’ils sont mis en attente durant un appel téléphonique, la plupart des gens perdent patience après 9 minutes. Les femmes perdent patience après 18 minutes dans une file d’attente. Et les hommes après 15 minutes. Les gens ayant fait des études universitaires et ceux ayant un revenu plus élevé perdent patience plus rapidement que ceux ayant un revenu et une éducation moins élevés.

DES VISITEUSES IMPORTUNES

Ma femme, Marlene, et moi avons reçu dernièrement un appel téléphonique paniquant de notre fils et de sa femme. La veille au soir, ils avaient trouvé deux chauves-souris dans leur maison. Je sais que les chauves-souris jouent un rôle important dans l’écosystème, mais elles ne comptent pas parmi les créatures de Dieu que je préfère, surtout lorsqu’elles volent à l’intérieur.

Sujets connexes

> Général

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…

Le Dieu qui a souffert

On me dit qu’il est possible de transformer n’importe quelle boisson fouettée en une collation riche en vitamines et antioxydants. Il s’agit d’ajouter quelques légumes (épinards, chou-fleur, chou frisé, betteraves ou autres légumes santé) aux breuvages des buveurs qui ne se doutent de rien. Ils croient ingurgiter une boisson faite uniquement de mangues et de miel, mais en fait ils sont aussi en train d’avaler des légumes verts. La texture est celle d’une boisson fouettée, cependant la substance est de loin différente.

VOTRE VOL EST CONFIRMÉ

Une terrible tempête a retardé notre vol à destination de Francfort, nous faisant manquer notre correspondance. On nous a dit que nous avions des sièges réservés sur le vol du soir suivant. Par contre, à notre arrivée à la porte d’embarquement, on nous a annoncé que nous étions en attente. Le vol était complet.