Tag  |  genese

Héritage

Le livre de la Genèse est bâti comme un compte rendu d’événements. Les principales divisions de la Bible, outre celle de Genèse 2.4 qui débute par « Voici les origines des cieux et de la terre », commencent par « Voici la postérité de ». « Voici […] la postérité d’Adam » (5.1), « de Noé » (6.9), « de Térach » (11.27), « d’Isaac » (25.19), et « de Jacob » (37.2). Ces sections traitent en particulier des enfants que chaque personne a engendrés. La postérité de Térach raconte l’histoire d’Abraham ; la postérité de Jacob raconte l’histoire de Joseph.

Pardonner au requin

Lucy Magnum faisait du bodyboard dans l’océan lorsqu’un requin a planté ses dents dans sa jambe. Ses parents se sont précipités vers elle et ont appliqué une pression sur sa jambe en attendant l’arrivée des ambulanciers. Lucy a dit avec raison : « Je déteste les requins. » Ses parents lui ont répondu gentiment que le requin n’avait fait que suivre son instinct. Lucy a réagi avec grâce en disant : « Je me fiche de ce que le requin m’a mordu. Je lui pardonne. »

Où es-tu ?

En entendant la voiture de leurs parents approcher, les deux adolescents ont cédé à la panique. Comment allaient‑ils pouvoir expliquer le désordre qui régnait dans la maison ? Leur père s’était fait clairement comprendre le matin même avant de quitter la ville avec leur mère : pas de fête, pas d’amis chahuteurs. Reste que des amis de cet acabit sont venus et les garçons leur ont permis de rester, en dépit de la mise en garde de leur père. Et voilà que la maison était sens dessus dessous et les garçons, éméchés et échevelés. Apeurés, ils se sont cachés.

De grandes attentes

La plupart des parents ont de grandes attentes envers leurs enfants. Je suis sûr que les premiers parents du monde, Adam et Ève, fondaient de grands espoirs sur leur premier-né. Cela est visible dans la réponse d’Ève : « J’ai acquis un homme de par l’Éternel » (Ge 4.1). Le réformiste Martin Luther a enseigné que cette interprétation ne saisissait pas tout à fait l’intensité de l’optimisme dont Ève faisait preuve envers son premier-né. Connaissant la promesse de Dieu d’un Sauveur (3.15), elle croyait honnêtement que son fils était le Messie promis. En un sens, Ève a dit : « J’ai eu l’homme du Seigneur ! » Ou comme il est écrit dans les notes de bas de page de la New American Standard Bible : « J’ai acquis un homme, le Seigneur ! » Un commentateur biblique l’a traduit ainsi : « Le voici. Le Rédempteur est ici. »

DÉMOLIR LE MUR

On a donné aux années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale le nom de Guerre froide, tandis que des pays ont échangé des menaces et ont manœuvré pour s’approprier le pouvoir. Construit en août 1961, le mur de Berlin est resté debout pendant près de trois décennies, tenant lieu d’un des symboles les plus puissants de l’animosité qui couvait. Puis, le 9 novembre 1989, on a annoncé que des citoyens pouvaient passer librement de Berlin Est à Berlin Ouest. On a entièrement démoli le mur l’année suivante.

LE DERNIER DES DERNIERS

Contrairement à ceux qui ont une haute estime d’euxmêmes, Jacob savait que ses péchés l’avaient corrompu (Ge 32.10). Il se trouvait indigne de la grâce de Dieu. Il avait usurpé le droit d’aînesse d’Ésaü (ch. 27), et son frère le haïssait pour cela. Ici, des années plus tard, Jacob allait revoir Ésaü.

Une présence ressentie

Un bébé qui pleure à l’heure du coucher est un supplice pour de jeunes parents. Lorsque ma femme et moi avons été confrontés à ce phénomène pour la première fois, nous avons dû résister à la forte envie d’entrer dans la chambre de notre enfant pour la réconforter. Nous jetions un regard dans la pièce de temps à autre pour nous assurer qu’elle ne courait aucun danger, mais nous nous abstenions d’entrer.

Des candidats suspects

Selon Martin Luther, Jésus se trouvait parmi des pécheurs dès sa naissance. Luther a écrit : « Le Christ est le genre de personne qui n’a pas honte des pécheurs, en fait, il les place même dans son propre arbre généalogique ! » Cette vérité est explicite dans la généalogie du Messie écrite par Matthieu. Celle-ci comprend deux personnes, Juda et Tamar, qui sont des candidats vraiment suspects.

« Attendez, ce n'est pas tout ! »

Avez-vous déjà écouté un publireportage, l’une de ces annonces publicitaires de 30 minutes ? Moi oui ! Je connais tout sur le Veg-O-Matic et le Pocket Fisherman. Et comment pourrais-je oublier le couteau à steak Ginsu ? Ils ne m’ont pas amadoué au point que je téléphone pour passer une commande, mais j’ai découvert que ces publireportages sont parfois le « divertissement » parfait pour vaincre l’insomnie.

L'invention du mensonge

L’invention du mensonge est une comédie de 2009 qui se passe dans un monde imaginaire où les hommes ne connaissent pas le mensonge. Dans ce conte, un écrivain qui connaît l’insuccès, Mark Bellison, est celui qui crée le mensonge. Il raconte le tout premier mensonge (concernant un montant d’argent qu’il a en banque) à un caissier. Puis il raconte l’« ultime » fiction à sa mère mourante et angoissée : « Le ciel existe. » Elle meurt heureuse, mais le reste du monde est abasourdi par son mensonge. À la fin du film, Mark est marié et a un fils qui a hérité de son habileté à mentir.