Tag  |  fideles

Notre force et notre chant

Souvent appelé « le roi de la marche militaire », le compositeur et chef d’orchestre John Philip Sousa a créé des marches que les fanfares jouent dans le monde entier depuis plus d’un siècle. À son sujet, voici ce qu’a dit Loras John Schissel, historien de la musique et chef de la Virginia Grand Military Band : « Sousa est aux marches militaires ce que Beethoven est aux symphonies. » Sousa a compris le pouvoir qu’a la musique de motiver, d’encourager et d’inspirer les gens.

Dans toutes les générations

Il peut nous sembler étonnant que certains enfants ne suivent pas l’exemple de foi en Dieu de leurs parents. On ne s’attendrait pas plus à voir une personne très engagée envers Christ provenir d’une famille où la foi était inexistante. Dans toutes les générations, un choix s’impose à chaque personne.

Sur une base solide

Dans le film High Fidelity (Haute fidélité), un personnage nommé Rob Gordon gémit sur la passivité dont il a fait preuve par le passé. « Je pense qu’il était plus logique d’éviter de m’engager et ainsi rester ouvert aux possibilités , a-t-il dit, et ça, c’est du suicide, petit à petit. »

X Prize

La Fondation X Prize tente de résoudre les problèmes mondiaux en offrant un prix d’argent à l’équipe qui est la première à découvrir quelque solution. Parmi les équipes gagnantes, certaines ont construit un vaisseau spatial pouvant voler au‑delà de l’atmosphère de la Terre deux fois en deux semaines, et des voitures qui peuvent parcourir 42.5 kilomètres par litre d’essence. D’autres équipes tentent d’envoyer un robot sur la Lune, de construire une machine qui peut rapidement séquencer le génome de chaque personne, ou de créer un appareil portatif qui permet de diagnostiquer l’état d’un patient. Ces objectifs seront fort probablement atteints puisque les gens travailleront fort pour 10 millions de dollars.

La Parole qui soutient

J’en étais à ma neuvième semaine de grossesse lorsque je me suis mise à saigner. La peur de perdre notre bébé m’a saisie si fort que je pouvais à peine respirer. Cette nuit‑là, je parcourais frénétiquement l’Écriture afin d’y trouver du réconfort, lorsque j’ai ouvert ma Bible dans Genèse 26.24 : « L’Éternel lui apparut dans la nuit, et dit : Je suis le Dieu d’Abraham, ton père ; ne crains point, car je suis avec toi ; je te bénirai, et je multiplierai ta postérité. » Ces quelques mots ont calmé mon coeur affolé et j’ai réussi à dormir paisiblement.

DÉGUISÉ

Dans les semaines qui ont suivi l’infarctus auquel mon mari a survécu, nous avons souvent remercié Dieu de lui avoir épargné la vie. On m’a souvent demandé au cours des mois suivants comment je me sentais. Ce à quoi je répondais souvent simplement : « Bénie. Je me sens bénie. »

UN AUTRE HÉROS DE NOËL

Pendant la majeure partie de ma vie, l’importance du rôle que Joseph a joué dans l’histoire de Noël m’a échappé. Cependant, lorsque je suis moimême devenu mari et père, j’ai apprécié davantage à sa juste valeur le doux caractère de Joseph. Avant même de savoir comment Marie était tombée enceinte, il a décidé de refuser de la mettre dans l’embarras ou de la punir pour ce qui semblait être une infidélité (Mt 1.19).

CONTRER UNE ACCOUTUMANCE

Éric combattait une accoutumance, et il le savait. Ses amis et sa famille l’incitaient à y mettre fin. Il reconnaissait que ce serait préférable pour sa santé et ses relations, mais il s’en sentait incapable. Lorsque d’autres personnes lui racontaient comment elles étaient parvenues à se défaire de leurs mauvaises habitudes, il leur répondait : « J’en suis heureux pour vous, mais je semble en être incapable ! J’aurais aimé ne jamais avoir été tenté pour commencer. Je veux que Dieu m’enlève ce désir dès maintenant. »

ADIEUX !

Lorsque Max Lucado a participé à un triathlon demiIronman, il a fait l’expérience du pouvoir néfaste des plaintes. Voici ce qu’il en a dit : « Après la nage de 2 km et la randonnée à vélo de 90 km, il ne me restait plus beaucoup d’énergie pour la course de 21 km. Pas plus qu’il n’en restait au participant qui courait à mes côtés. Il m’a dit : "C’est l’horreur. Cette course est la décision la plus stupide que j’aie jamais prise." À cela, j’ai répondu : "Adieu!" » Max savait que, s’il l’écoutait trop longtemps, il se mettrait à lui donner raison. Si bien qu’il lui a fait ses adieux et a continué de courir.

CŒUR BRISÉ ET ESPOIR

Depuis que le chanteur country américain George Jones est mort à l’âge de 81 ans, ses fans se souviennent de sa voix remarquable, de sa vie difficile et de ses combats personnels. Même si plusieurs de ses chansons reflétaient son désespoir et ses aspirations, c’était sa façon de les chanter qui a profondément touché les gens. Le critique musical Greg Kot, du Chicago Tribune , a dit : « Il avait la voix pour véhiculer le brisement du cœur. »