Tag  |  exode

Soubassement

Nous vivons toute une aventure depuis que nous avons déménagé à la campagne. Les étoiles dans le ciel sont magnifiques, les insectes et les araignées abondent, et l’eau du puits a bon goût. Il y a peu de temps, l’ami de mon fils est venu nous rendre visite de la banlieue, et nous lui avons expliqué comment fonctionnait notre puits. Mon mari et moi avons pris le temps de réfléchir au symbole d’une vérité spirituelle qu’il pouvait représenter. Les travailleurs avaient creusé profondément dans le sol à travers le soubassement sans arrêter avant d’avoir atteint l’eau.

La force dans le calme

Tôt dans ma vie chrétienne, les exigences de mes engagements m’ont amené à me demander si je parviendrais à traverser une année sans retourner à mes anciennes voies iniques. Ce verset m’est toutefois venu en aide : « L’Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence » (Ex 14.14). Moïse s’est ainsi adressé aux Israélites lorsqu’ils venaient d’échapper à l’esclavage en Égypte et que Pharaon les pourchassait. Ils étaient découragés et affolés.

Notre force et notre chant

Souvent appelé « le roi de la marche militaire », le compositeur et chef d’orchestre John Philip Sousa a créé des marches que les fanfares jouent dans le monde entier depuis plus d’un siècle. À son sujet, voici ce qu’a dit Loras John Schissel, historien de la musique et chef de la Virginia Grand Military Band : « Sousa est aux marches militaires ce que Beethoven est aux symphonies. » Sousa a compris le pouvoir qu’a la musique de motiver, d’encourager et d’inspirer les gens.

Va donc !

Il y avait plus de dix mille évangélistes et leaders chrétiens assis dans un auditorium géant d’Amsterdam en 1986, en train d’écouter Billy Graham. Assis parmi eux, j’ai écouté cet évangéliste de renommée internationale narrer certaines de ses expériences de vie. Puis, à ma grande surprise, il a déclaré : « Laissez‑moi vous dire une chose. Chaque fois que je prêche devant une assemblée, j’en tremble et j’en ai les genoux flageolants ! »

Travail et loisirs

C’est dimanche. Hourra ! Allons à l’église le matin et ensuite rattrapons-nous dans ce que nous n’avons pas eu le temps de faire durant la semaine. Est-ce ainsi que vous percevez le Jour du Seigneur ? Confession personnelle : c’est souvent ainsi que je me sens à la fin d’une semaine de travail chargée. Mais est-ce mal ?

Le nom de Dieu

Une collègue a découvert qu’un site Internet utilisait son nom pour attirer des gens à un séminaire biblique. Mais on ne l’avait pas réellement invitée à être conférencière. Elle s’est aussitôt mise à enquêter sur l’affaire. Serait‑ce un vol d’identité ?

L’INTERMÉDIAIRE

Imaginez-vous au pied d’une montagne, coude à coude avec tous les autres de votre collectivité. Le tonnerre et les éclairs se manifestent ; vous entendez une trompette retentir à vous percer les tympans. Parmi les flammes, Dieu descend sur la montagne. Le sommet s’enveloppe de fumée ; toute la montagne se met à trembler, ainsi que vous (Ex 19.16-20).

RENONCER À NOS MIROIRS

Lorsque Moïse a réuni les enfants d’Israël pour amorcer la construction du Temple (Ex 35 – 39), il a fait appel aux services de Betsaleel, un artisan très habile, pour qu’il participe à la fabrication des meubles. On dit que l’on a demandé à certaines femmes de faire don de leurs précieux miroirs d’airain afin de fabriquer la fameuse cuve d’airain (38.8). Elles y ont renoncé afin de contribuer ainsi à préparer un endroit où la présence de Dieu résiderait.

La joie durant le voyage

L’annonce d’une balade en voiture en famille est le moyen le plus rapide pour que mes deux jumeaux de six ans soient prêts et assis dans la voiture. Mais alors que nous descendons notre rue, que nous tournons le coin et que nous nous engageons sur l’autoroute, le refrain du voyage standard se fait entendre du siège arrière par de petites voix : « On arrive quand ? » C’est une question qui est souvent répétée, et bien que les parents s’en lassent rapidement, les enfants n’envisagent jamais d’abandonner le voyage et de rentrer à la maison. Ils peuvent devenir impatients, mais ils veulent poursuivre jusqu’à destination.

Effort collectif

Il y a peu de temps, je regardais un documentaire sur le tournage d’une dramatique télévisée coréenne. Je suis un amateur de l’émission. Mais l’expérience en coulisse a porté mon appréciation à un tout autre niveau. J’ai appris qu’il faut plus qu’un scénariste talentueux pour faire d’un programme une réussite. Il faut des acteurs et des actrices pour donner vie à l’histoire. Puis, il y a le directeur, les éclairagistes, les éditeurs, et plus encore. Les membres de l’équipe de cette émission travaillent si bien ensemble qu’ils sont récemment allés en vacances à Cebu pour célébrer le succès de l’émission. Ça, c’est une équipe !