Tag  |  confiance

Quand tout va mal

Les premières paroles que beaucoup de gens aiment citer lorsque le malheur frappe sont : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon ses desseins » (Ro 8.28). C’est néanmoins difficile à croire quand on est dans le creux de la vague. Je me rappelle un homme qui venait de perdre son troisième fils de suite et l’avoir écouté s’en plaindre ainsi : « En quoi cette tragédie pourrait‑elle concourir à mon bien ? » N’ayant aucune réponse à lui donner, je suis resté assis là à pleurer en silence avec lui. Plusieurs mois après, il a exprimé sa gratitude : « Ma tristesse me rapproche de Dieu. »

Quand les méchants gagnent

Comment vous sentez-vous lorsque vous suivez les règles, mais que les tricheurs gagnent ? Ce n’est pas agréable n’est-ce pas ? De telles choses arrivent dans la vie – parfois les méchants gagnent et les bons souffrent.

En sécurité

Accablée de travail et fatiguée après un week-end de service, je n’ai pu retenir mes larmes lorsqu’en entrant chez moi, j’ai vu la fuite dans le plafond de la cuisine de notre nouvelle maison. Bien que ce ne soit pas un problème insurmontable, d’autant plus que notre maison était couverte par une garantie, je me suis sentie à nouveau vulnérable. Non seulement avions-nous dû composer récemment avec les défis d’un déménagement dans une nouvelle ville, mais nos voisins étaient mécontents du fait que des études bibliques avaient lieu dans notre maison. Alors que je regardais chaque goutte tomber du placoplâtre bombé sur les tuiles du plancher, j’espérais qu’au moins une chose soit facile.

À qui faire confiance ?

En 1942, les nazis ont interné plus de 250 000 Juifs de Varsovie dans camp d’extermination de Treblinka en Pologne. La plupart de ces Juifs ont été tués. Une travailleuse sociale nommée Irena Sendler s’est fait passer pour une infirmière et est entrée dans le ghetto de Varsovie afin de sauver les enfants. Elle a réussi à mettre en sécurité 2 500 enfants en les faisant sortir clandestinement. Espérant les réunir un jour avec leur famille après la guerre, elle a caché leur nom dans deux jarres enterrées sous un pommier.

Présent dans le fatras

La famille royale de Dieu dans la Genèse est quelque peu louche. Pensons à la famille d’Abraham. Il a couché avec sa servante et a, par la suite, consenti au désir de sa femme en la forçant, elle et son fils à s’exiler dans le désert (Ge 21.14). Quelle famille pourrait faire pire ?

La force dans le calme

Tôt dans ma vie chrétienne, les exigences de mes engagements m’ont amené à me demander si je parviendrais à traverser une année sans retourner à mes anciennes voies iniques. Ce verset m’est toutefois venu en aide : « L’Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence » (Ex 14.14). Moïse s’est ainsi adressé aux Israélites lorsqu’ils venaient d’échapper à l’esclavage en Égypte et que Pharaon les pourchassait. Ils étaient découragés et affolés.

Moments stressants

Lorsque je venais de déménager près de la grande ville où j’habite maintenant, j’étais nerveuse à l’idée de conduire sur les routes qui m’étaient alors inconnues. Mon rythme cardiaque augmentait lorsque je m’engageais dans la circulation dense. Je redoutais de me trouver coincée entre des camions gros porteurs et d’autres véhicules. Les voitures et les camions qui passaient en vitesse à côté moi me lançaient le message d’accélérer. Mes jointures devenaient blanches à force d’agripper le volant si nerveusement.

Rien dans l’eau

Dans l’édition de 2012 du magazine Foreign Policy, le chroniqueur Micah Zenko a écrit un article pour tenter d’apaiser les craintes des gens contre les attaques de requins. Zenko a conclu qu’à cause du film Jaws (Les dents de la mer), des millions d’Américains paniquent pour rien lorsqu’ils apprennent qu’un requin se trouve près de la zone où ils nagent.

Calmer la tempête

A lors que l’ouragan Katrina approchait des côtes du Mississippi, un pasteur à la retraite et sa femme se sont rendus dans un abri. Leur fille les a suppliés de venir à Atlanta, pour y prendre soin d’eux, mais ils n’avaient pas de quoi faire le voyage, car les banques étaient fermées. Après le passage de la tempête, ils sont retournés chez eux pour y récupérer des biens et n’ont pu sauver que quelques photos de famille flottant sur l’eau. Or, tandis que l’homme sortait la photo de son père de son cadre pour la laisser sécher, des billets totalisant 366 $ en sont tombés – précisément la somme requise pour acheter deux billets d’avion à destination d’Atlanta. Ces gens ont ainsi découvert qu’ils pouvaient compter sur Dieu pour répondre à leurs besoins.

Embourbés

Nous nous étions complètement embourbés ! Tandis que je déposais la couronne sur la tombe de mes parents, mon mari a rangé la voiture sur le côté de la route afin de laisser passer un autre véhicule. Il avait plu pendant des semaines et l’aire de stationnement était détrempée. Lorsque nous avons été prêts à partir, nous avons toutefois constaté que la voiture s’était embourbée. Les roues patinaient et s’enfonçaient toujours plus.

Sujets connexes

> Général

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…

Le Dieu qui a souffert

On me dit qu’il est possible de transformer n’importe quelle boisson fouettée en une collation riche en vitamines et antioxydants. Il s’agit d’ajouter quelques légumes (épinards, chou-fleur, chou frisé, betteraves ou autres légumes santé) aux breuvages des buveurs qui ne se doutent de rien. Ils croient ingurgiter une boisson faite uniquement de mangues et de miel, mais en fait ils sont aussi en train d’avaler des légumes verts. La texture est celle d’une boisson fouettée, cependant la substance est de loin différente.

VOTRE VOL EST CONFIRMÉ

Une terrible tempête a retardé notre vol à destination de Francfort, nous faisant manquer notre correspondance. On nous a dit que nous avions des sièges réservés sur le vol du soir suivant. Par contre, à notre arrivée à la porte d’embarquement, on nous a annoncé que nous étions en attente. Le vol était complet.