Tag  |  confiance

À qui faire confiance ?

En 1942, les nazis ont interné plus de 250 000 Juifs de Varsovie dans camp d’extermination de Treblinka en Pologne. La plupart de ces Juifs ont été tués. Une travailleuse sociale nommée Irena Sendler s’est fait passer pour une infirmière et est entrée dans le ghetto de Varsovie afin de sauver les enfants. Elle a réussi à mettre en sécurité 2 500 enfants en les faisant sortir clandestinement. Espérant les réunir un jour avec leur famille après la guerre, elle a caché leur nom dans deux jarres enterrées sous un pommier.

Présent dans le fatras

La famille royale de Dieu dans la Genèse est quelque peu louche. Pensons à la famille d’Abraham. Il a couché avec sa servante et a, par la suite, consenti au désir de sa femme en la forçant, elle et son fils à s’exiler dans le désert (Ge 21.14). Quelle famille pourrait faire pire ?

La force dans le calme

Tôt dans ma vie chrétienne, les exigences de mes engagements m’ont amené à me demander si je parviendrais à traverser une année sans retourner à mes anciennes voies iniques. Ce verset m’est toutefois venu en aide : « L’Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence » (Ex 14.14). Moïse s’est ainsi adressé aux Israélites lorsqu’ils venaient d’échapper à l’esclavage en Égypte et que Pharaon les pourchassait. Ils étaient découragés et affolés.

Moments stressants

Lorsque je venais de déménager près de la grande ville où j’habite maintenant, j’étais nerveuse à l’idée de conduire sur les routes qui m’étaient alors inconnues. Mon rythme cardiaque augmentait lorsque je m’engageais dans la circulation dense. Je redoutais de me trouver coincée entre des camions gros porteurs et d’autres véhicules. Les voitures et les camions qui passaient en vitesse à côté moi me lançaient le message d’accélérer. Mes jointures devenaient blanches à force d’agripper le volant si nerveusement.

Rien dans l’eau

Dans l’édition de 2012 du magazine Foreign Policy, le chroniqueur Micah Zenko a écrit un article pour tenter d’apaiser les craintes des gens contre les attaques de requins. Zenko a conclu qu’à cause du film Jaws (Les dents de la mer), des millions d’Américains paniquent pour rien lorsqu’ils apprennent qu’un requin se trouve près de la zone où ils nagent.

Calmer la tempête

A lors que l’ouragan Katrina approchait des côtes du Mississippi, un pasteur à la retraite et sa femme se sont rendus dans un abri. Leur fille les a suppliés de venir à Atlanta, pour y prendre soin d’eux, mais ils n’avaient pas de quoi faire le voyage, car les banques étaient fermées. Après le passage de la tempête, ils sont retournés chez eux pour y récupérer des biens et n’ont pu sauver que quelques photos de famille flottant sur l’eau. Or, tandis que l’homme sortait la photo de son père de son cadre pour la laisser sécher, des billets totalisant 366 $ en sont tombés – précisément la somme requise pour acheter deux billets d’avion à destination d’Atlanta. Ces gens ont ainsi découvert qu’ils pouvaient compter sur Dieu pour répondre à leurs besoins.

Embourbés

Nous nous étions complètement embourbés ! Tandis que je déposais la couronne sur la tombe de mes parents, mon mari a rangé la voiture sur le côté de la route afin de laisser passer un autre véhicule. Il avait plu pendant des semaines et l’aire de stationnement était détrempée. Lorsque nous avons été prêts à partir, nous avons toutefois constaté que la voiture s’était embourbée. Les roues patinaient et s’enfonçaient toujours plus.

Les pensées du survivant

Après avoir été secourue du tragique naufrage d’un traversier, une Sud‑Coréenne de 71 ans a dû lutter contre la culpabilité du survivant. Alitée à l’hôpital, elle a dit ne pas comprendre en quoi il était juste qu’elle survive à un accident ayant enlevé la vie à tant de gens beaucoup plus jeunes qu’elle. Elle regrettait également de ne pas connaître le nom du jeune homme qui l’avait sortie de l’eau après qu’elle avait abandonné tout espoir de survie. Puis elle a ajouté : « J’aimerais au moins lui payer un repas, lui tenir la main ou le serrer dans mes bras. »

En sécurité

Ses doux cheveux effleurant mon menton, le minuscule poupon se pelotonnait contre mon épaule. L’étape des bébés étant loin derrière moi avec mes propres enfants, je profite de ces tendres moments avec les bébés de mes amis. Même s’ils sont parfois farouches, j’apprécie les occasions que j’ai de les blottir contre moi, surtout lorsque je peux sentir la tension sortir de leur petit corps alors qu’ils se détendent et s’endorment. En même temps, ces moments précieux m’encouragent à lâcher prise de tout ce qui, jusque-là, semblait menaçant ou exigeant.

Levez le camp et partez

Dans son livre Seize the Day (Profite du moment présent), Danny Cox, un ancien pilote de jet maintenant chef d’entreprise, a expliqué pourquoi les pilotes avaient eu besoin d’un nouveau système d’éjection. Avec l’ancien système, lorsque les pilotes déclenchaient l’éjection, tout ce qu’ils avaient à faire était de sortir de l’avion et de rouler vers l’avant pour sortir du siège. Durant les tests, cependant, les pilotes ne pouvaient lâcher le siège pendant le processus. Les ingénieurs ont trouvé une solution. Deux secondes après l’éjection, un réenrouleur électronique prendrait immédiatement le relais en poussant le pilote hors de son siège, et libérerait le parachute.