Tag  |  amour

FAMILLE DE FOI

Durant les années 1980, une classe de célibataires de notre Église est devenue une famille très unie pour beaucoup de gens ayant perdu leur mari ou leur femme à cause d’un divorce ou d’un décès. Lorsque quelqu’un déménageait, ses compagnons de classe faisaient des boîtes, transportaient des meubles et procuraient de la nourriture. Les anniversaires et les fêtes ne se célébraient plus en solitaire tandis que la foi et l’amitié s’unissaient pour créer une relation continue marquée par les encouragements. S’étant tissés dans l’adversité trois décennies plus tôt, de nombreux liens continuent aujourd’hui de s’épanouir et de soutenir des gens seuls et des familles.

RENONCER À NOS MIROIRS

Lorsque Moïse a réuni les enfants d’Israël pour amorcer la construction du Temple (Ex 35 – 39), il a fait appel aux services de Betsaleel, un artisan très habile, pour qu’il participe à la fabrication des meubles. On dit que l’on a demandé à certaines femmes de faire don de leurs précieux miroirs d’airain afin de fabriquer la fameuse cuve d’airain (38.8). Elles y ont renoncé afin de contribuer ainsi à préparer un endroit où la présence de Dieu résiderait.

PERCER LE MYSTÈRE

Les piliers de pierre géants de Stonehenge sont un des attraits touristiques les plus prisés d’Angleterre. Ces énormes roches de granit sont également une grande source de mystère. Chaque année, des gens se rendent à Stonehenge en se posant des questions comme les suivantes : Pourquoi les a-t-on érigées ? Qui a accompli cette extraordinaire merveille d’ingénierie ? Et peut-être nous demandons-nous surtout comment on y est parvenu. Les visiteurs repartent toutefois sans avoir obtenu de réponses de la part de ces pierres silencieuses. Le mystère reste entier.

COMMENCE PAR MOI

Je les appelle les Notes Mell : de petits mots que ma fille Melissa écrivait dans sa bible pour s’aider à mettre un passage en pratique dans sa vie.

Donner un sourire

Le défunt réalisateur de film Krzysztof Kieslowski faisait passer des entretiens à des acteurs pour un film. Lors d’une de ces entrevues, une jeune actrice lui racontait que, lorsqu’elle était triste, elle allait marcher dans les rues de Paris.

Dans notre coeur

Après avoir été témoin de la communion chaleureuse des croyants en Jésus, l’écrivain grec non croyant Lucien (120‑200 apr. J.‑C.) a réagi ainsi : « On ne saurait croire leur empressement en de pareilles occurrences : pour tout dire, en un mot, rien ne leur coûte. Leur premier législateur [Jésus] leur a encore persuadé qu’ils sont tous frères. » Environ à la même époque, Tertullien a affirmé : « Mais c’est surtout cette pratique de la charité qui, aux yeux de quelques‑uns, nous imprime une marque spéciale. " Voyez, dit‑on, comme ils s’aiment les uns les autres, voyez, dit‑on, comme ils sont prêts à mourir les uns pour les autres " »

Un amour comme ça

À un moment donné, lorsqu’il apprenait à lire, mon fils a réalisé qu’il était capable de déchiffrer les plaques de rue, en particulier les panneaux de limitation de vitesse. Ravi de sa nouvelle compétence, il me criait du siège arrière : « Maman, la limite de vitesse est de 30, c’est 30 ! » Les premières fois que cela est arrivé, c’était mignon. Les quelques fois suivantes, c’était tolérable. Mais chaque annonce subséquente devenait de plus en plus pénible à entendre, même si je savais qu’il n’essayait que de se rendre utile.

Hors saison

Je me rappelle un certain printemps aux États‑Unis où les températures anormalement douces avaient battu des records et suscité la bonne humeur. Mais ces températures de 30 degrés viennent avec un prix. Peu de temps après, une vague de froid avait gelé toutes les fleurs. Les bourgeons en fleur s’étaient flétris. Les fermes fruitières avaient été dévastées. Le prix des aliments avait augmenté de façon substantielle.

UNE FORMIDABLE EXPLOSION

Dans le livre Kisses from Katie (Baisers de Katie), Katie Davis raconte la joie qu’elle a éprouvée en déménageant en Ouganda et en adoptant plusieurs petites Ougandaises. Un jour, une de ses filles lui a demandé : « Maman, si je laisse Jésus venir dans mon cœur, est-ce que je vais exploser ? » Katie lui a d’abord répondu que non. Lorsque Jésus entre dans notre cœur, il s’agit d’un événement spirituel.

Plus aucun préjugé

Il y a plusieurs années, on croyait que les femmes étaient incapables de jouer du cor français mieux que les hommes. Cette pensée a été contestée et réfutée après que Julie Landsman ait auditionné pour le poste de premier cor français de la renommé Metropolitan Opera. À son audition, Landsman s’est assise derrière un rideau et a joué magnifiquement de son instrument. Après avoir été déclarée vainqueur du poste de premier cor sur une base sonore uniquement, elle est sortie de derrière le rideau. Les juges ont eu le souffle coupé ! Ils ne s’attendaient pas à voir une femme.