Tag  |  2-corinthiens

Voir jusqu’à demain

Je me plais à admirer un ciel bleu sans nuages. Le ciel est un splendide élément de la magnifique oeuvre d’art que le Créateur nous a donné à savourer. Imaginez à quel point les pilotes doivent aimer la vue qui s’offre à leurs yeux. Or, ils emploient divers termes aéronautiques pour décrire un ciel se prêtant parfaitement aux vols d’avion, mais mon préféré est : « On peut voir jusqu’à demain. »

La face de Dieu

Une grande partie de ma carrière d’auteur a tourné autour du problème de la souffrance. Je ne cesse de revenir sur les mêmes questions, comme si je retournais le fer dans une plaie qui ne guérit jamais entièrement. Je reçois des lettres de lecteurs de mes livres, et leurs histoires marquées par l’angoisse mettent des visages sur mes doutes. Je me souviens d’un pasteur de la jeunesse qui m’a téléphoné après avoir appris que sa femme et sa fillette encore bébé se mouraient du SIDA à cause d’une transfusion de sang contaminé. « Comment faire pour parler à mon groupe de jeunes au sujet d’un Dieu bienveillant ? », m’a‑t‑il alors demandé.

Un trésor à partager

En mars 1974, des fermiers chinois s’employaient à creuser un puits lorsqu’ils ont fait une découverte étonnante : ensevelie sous le sol aride de la Chine centrale se trouvait la fameuse armée de terre cuite – des sculptures d’argile grandeur nature datant du IIIe siècle av. J.‑C. Cette extraordinaire découverte archéologique comptait environ 8000 soldats, 150 chevaux de cavalerie et 130 chars tirés par 520 chevaux. Le lieu de la découverte de l’armée de terre cuite est devenu l’un des sites touristiques les plus prisés de Chine, attirant plus d’un million de visiteurs par année. Ce formidable trésor resté enseveli pendant des siècles est donc maintenant partagé avec le reste de la planète.

Voici maintenant le jour

Notre petite‑fille Maggie, d’âge préscolaire, et sa soeur Katie, qui est en maternelle, ont emporté plusieurs couvertures dans le jardin, où elles se sont confectionné une tente pour y jouer. Il y avait un certain temps qu’elles s’y trouvaient lorsque leur mère a entendu Maggie l’appeler.

Ce don

Il y a quelques années, j’ai écrit un essai portant sur ma collection de cannes, de bâtons de marche et autres, en songeant à devenir un jour un véritable marcheur. Eh bien, ce jour est arrivé. La combinaison de problèmes de dos et de neuropathie périphérique m’oblige à me déplacer à l’aide d’un tripode. La randonnée, la pêche et bien d’autres activités qui me procuraient tant de joie par le passé me sont désormais refusées.

Combler le fossé

Lorsqu’un supervolcan entre en éruption – heureusement, c’est extrêmement rare –, il laisse derrière lui une énorme cuvette appelée caldeira. Or, ces cratères sont si gros que nous avons tendance à ne pas les remarquer. Le géophysicien Bob Smith a décrit la caldeira de Yellowstone, large de 72 km, ainsi : « Ses dimensions sont si importantes que les gens n’en comprennent pas la taille. »

Le parfum du ciel

Les insectes l’adorent et les humains la détestent. C’est l’odeur âcre de la rafflésie, une plante qui peut peser plus de sept kilogrammes et dont la fleur peut mesurer plus d’un mètre de diamètre ! Ce gigantesque végétal émet une odeur de chair ou de viande en décomposition, que les scarabées et les mouches adorent. Bien que sa floraison attire les insectes, elle repousse les gens. Son odeur est si nauséabonde qu’elle a été surnommée la « fleur cadavre ».

Fausse religion

Dans ses livres Soul Searching (Examen de conscience) et Souls in Transition (Âmes en transition), le sociologue Christian Smith a fait un sondage auprès de jeunes adultes américains et a découvert que la plupart d’entre eux s’en tiennent à ce qu’il appelle le « déisme moraliste et thérapeutique ». Ils sont déistes parce qu’ils croient que Dieu n’intervient pas dans notre vie à moins que nous ayons besoin de son aide pour venir à bout d’un problème. Ils sont moralistes parce qu’ils croient que Dieu veut que nous soyons bons et gentils les uns envers les autres. Et leur vision est thérapeutique parce qu’elle les fait se sentir bien dans leur peau.

Un pourboire généreux

En novembre 2014, un couple a commandé à un serveur nommé Carlos un plat qui ne se trouvait pas au menu. Ayant déjà travaillé dans le domaine de la restauration eux-mêmes, ces gens ont été impressionnés par ce serveur et la façon dont il a réussi à acquiescer à leur demande. L’homme a demandé à Carlos ce qu’il ferait s’il disposait de temps et d’argent. « J’ai deux emplois. Je n’ai pas vraiment de temps libre », a-t-il répondu. Il a toutefois laissé entendre que sa voiture avait besoin de réparations évaluées à 1500 $. Plus tard, Carlos a découvert un pourboire de 1500 $ sur la table. Il a dit du généreux couple : « Je les remercie sincèrement de ce qu’ils ont fait… cela n’aurait pu arriver à un meilleur moment. Je leur en serai éternellement reconnaissant. »

Un véritable parfum

Une parfumeuse new‑yorkaise se dit capable de reconnaître certaines combinaisons de senteurs et de deviner ainsi l’identité du parfumeur ayant créé la fragrance en question. Il lui suffit d’une seule respiration pour déclarer : « C’est l’oeuvre de Jenny. »

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…