Category  |  Notre Pain Quotidien

Ténèbres et lumière

Lorsque j’étais enfant, je livrais des journaux à environ cent quarante maisons dans deux rues reliées ensemble par un cimetière. Comme je livrais le journal du matin, je devais quitter la maison à 3 h et traverser ce cimetière de nuit. Il m’arrivait parfois d’avoir peur au point de le traverser au pas de course ! Je le redoutais jusqu’au moment de me retrouver en sécurité sous un lampadaire planté de l’autre côté. La lumière dissipait alors les ténèbres inquiétantes.

Viens à moi

Lorsque Jésus vivait ici‑bas, il invitait les gens à venir à lui, ce qu’il fait encore de nos jours (Jn 6.35). Qu’ont‑ils toutefois, lui et son Père dans les cieux, dont nous avons besoin ?

Le cylindre de Cyrus

En 1879, des archéologues ont découvert un objet remarquable dans une région connue aujourd’hui sous le nom d’Iraq (la Babylone biblique). D’à peine 23 cm, le cylindre de Cyrus rapporte quelque chose que le roi Cyrus de Perse a fait il y a 2500 ans. Il indique que Cyrus a permis à un groupe de gens de retourner dans leur pays natal y reconstruire leurs « villes saintes ».

Une lettre du front

Depuis plus de deux décennies, Andrew Carroll exhorte les gens à ne pas jeter les lettres que des membres de leur famille ou des amis ont écrites en temps de guerre. Carroll, directeur du Center for American War Letters à l’université Chapman, en Californie, les considère comme étant un lien irremplaçable pour unir la famille plus étroitement et lui ouvrir la porte de la compréhension. À ce sujet, Carroll a dit : « Les générations plus jeunes lisent ces lettres et posent des questions, puis affirment : "Maintenant je comprends ce que tu as subi, ce que tu as sacrifié." »

Conversation enflammée

Là d’où je viens, dans le nord du Ghana, les feux de brousse sont monnaie courante durant la saison sèche entre décembre et mars. J’ai vu flamber plusieurs hectares de terres agricoles parce que le vent y avait transporté de minuscules braises depuis des foyers d’incendie ou des mégots de cigarette négligemment jetés en bordure d’une route. Parmi la végétation broussailleuse et sèche, il suffit d’une petite étincelle pour allumer un feu dévorant.

Levez la main

La chorale St. Olaf de Northfield, au Minnesota, est réputée pour sa belle musique vocale. Elle doit son excellence en partie au processus de sélection de ses membres. On choisit chacun en fonction non seulement de la qualité de sa voix, mais aussi de sa capacité à bien harmoniser celle‑ci avec l’ensemble des chanteurs. Elle excelle également parce que tous ses membres s’entendent pour accorder la priorité à la chorale et se sont engagés à respecter un horaire strict de répétitions et de concerts.

Christ le Rédempteur

La célèbre statue Christ le Rédempteur surplombe la ville de Rio de Janeiro. Cette statue est un modèle de Christ ayant les bras étendus de manière à ce que son corps ait la forme d’une croix. L’architecte brésilien Heitor da Silva Costa en a fait le dessin. Il a imaginé que les résidents de la ville la verraient comme la première image à émerger des ténèbres à l’aube. Au crépuscule, il espérait que ces citadins verraient le coucher du soleil comme un halo derrière la tête de la statue.

Secourir celui qui résiste

Il y a plusieurs années, durant un cours de sécurité aquatique, on nous a enseigné à secourir une personne en train de se noyer qui résiste à nos efforts. « Approchez de la personne par-derrière, nous a dit l’instructeur. Mettez‑lui un bras en travers de la poitrine et des bras qui gesticulent et mettez‑vous à nager en direction d’un lieu sûr. Si vous approchez d’elle par-devant, elle risque de vous agripper et de vous entraîner vers le fond tous les deux. » La panique et la peur peuvent nous empêcher de réfléchir et d’agir avec sagesse.

Une voix dans la nuit

Le Psaume 134 ne comporte que trois versets, mais il prouve que de petites choses peuvent revêtir une grande signification. Les deux premiers versets constituent une exhortation adressée aux sacrificateurs qui servent dans la maison de Dieu nuit après nuit. L’endroit était sombre et désert ; rien d’important ne s’y déroulait – du moins le croyait‑on. Reste que ces ministres ont été encouragés à élever leurs mains vers le sanctuaire et à bénir l’Éternel (v. 2). Le troisième verset est un appel venant de la congrégation qui monte dans les ténèbres et la solitude de la nuit : « Que l’Éternel te bénisse de Sion, lui qui a fait les cieux et la terre ! »

Toute l’histoire

Dernièrement, mon petit‑fils de 5 ans, Dallas, m’a demandé : « Pourquoi est‑ce que Jésus est mort sur la croix ? » Je lui ai donc expliqué ce qu’est le péché et que Jésus a voulu nous servir de sacrifice. Puis il est parti jouer. Quelques minutes plus tard, je l’ai entendu expliquer à Katie, sa cousine de 5 ans, pourquoi Jésus était mort. Katie lui a alors dit : « Mais Jésus n’est pas mort. » Ce à quoi Dallas a répliqué : « Oui. Il est mort. Grand‑papa me l’a dit. Il est mort sur la croix. »