Our Authors

View All

Articles by peter chin

Marie avait-elle raison ?

Lorsque j’étais en septième année, mon enseignant de mathématiques m’a montré deux lignes distinctes dont les extrémités se terminaient en flèches. Les flèches de l’une pointaient vers l’intérieur comme ceci : >-< et celles de l’autre vers l’extérieur comme cela : . Mon enseignant m’a ensuite demandé laquelle des deux lignes était la plus longue et j’ai répondu celle avec les flèches pointant vers l’intérieur. Il a pris une règle et les a mesurées. Elles étaient de la même longueur ! Je les ai regardées de nouveau et, malgré qu’on venait de me prouver qu’elles étaient identiques, je me suis entêté à croire que ma réponse était la bonne.

Le don

La plupart d’entre nous ne diront pas, tout naturellement, qu’ils sont prêts à mourir en paix. Nous devons faire l’expérience de quelque chose de très profond avant de pouvoir prononcer ces mots ! Pourtant, c’est exactement ce qu’a affirmé Siméon alors qu’il tenait le bébé Jésus dans ses bras. Il a dit à Dieu : « [Tu] laisses ton serviteur s’en aller en paix » (LU 2.29).

Préparer le chemin

Le 21 juillet 2013, les médias du monde entier retenaient leur souffle en attendant la naissance de l’enfant du prince William et de Kate Middleton. Le bébé devait occuper la troisième place dans l’ordre de succession au trône britannique. Ainsi, lorsque le prince George est né le lendemain, il a fait la une de tous les médias.

Invisible

La prière de Paul dans Éphésiens 3 est une source de bénédictions pour moi, mais elle me rend aussi un peu perplexe. Comment sommes-nous censés comprendre l’étendue de l’amour de Christ s’il surpasse toute connaissance (V. 18,19) ? Une expérience tirée du vécu de mon fils peut aider à trouver la réponse à cette question.

Des gestes simples

La réconciliation. Dieu souhaite que les relations soient restaurées entre les cultures, les races et les classes sociales diverses. Il est essentiel d’y travailler, mais parfois la tâche semble si énorme que nous ignorons par où commencer.

Qui m’a touché ?

On dit que la plus grande crainte de l’humain est de parler en public et qu’elle l’emporte même sur la peur de la mort. Un humoriste a déjà fait remarquer que cela signifie que, lors de funérailles, les gens aimeraient mieux être dans le cercueil que de prononcer l’éloge funèbre !

Ministère sans frontières

Je sers l’Église d’un quartier défavorisé dans une grande ville des États-Unis où la population se compose d’Afro-Américains. Il n’est pas commun pour un pasteur coréen de servir dans ce contexte interculturel, et on m’a demandé plus d’une fois ce qui m’avait amené à cette Église. Ma réponse ? « Dieu ! » Je n’ai jamais prévu servir ici, mais au fil du temps il est devenu évident que c’est Dieu qui m’y avait appelé.

Premiers mots

En 1865, vers la fin de la guerre civile américaine, le président Abraham Lincoln a prononcé ces paroles dans le cadre de son deuxième discours d’investiture : « Efforçons-nous de terminer le travail commencé, de panser les plaies de la nation, de prendre soin de ceux qui ont combattu, de leurs veuves et de leurs orphelins, et de faire tout notre possible pour instaurer et conserver une paix juste et durable entre nous et avec toutes les nations. »

Résister au découragement

Beaucoup de gens connaissent le livre Autant en emporte le vent, et davantage encore en ont vu l’adaptation cinématographique de 1939 mettant en vedette le célèbre acteur d’Hollywood Clark Gable. Ce que plusieurs personnes ignorent, c’est que le roman écrit par Margaret Mitchell a été rejeté 38 fois par des éditeurs avant d’être finalement accepté. Il s’est vendu à 30 millions d’exemplaires. Que serait-il arrivé si Margaret Mitchell avait laissé tomber après son trente-huitième refus, comme la plupart d’entre nous l’auraient probablement fait ?

Le chemin ardu

Les constructeurs automobiles utilisent des éléments tels que des sièges en cuir, une puissance accrue et des accessoires de médias pour attirer de nouveaux acheteurs. L’une des caractéristiques qui gagne en popularité est l’habitacle silencieux. C’est une merveilleuse composante pour ceux qui sont au volant, mais elle fait en sorte qu’ils sont moins conscients de ce qui se passe autour d’eux. Dans un habitacle hermétique, il est facile d’ignorer le klaxon des autres voitures et de ne pas réaliser que l’on roule beaucoup trop vite. Un bon conducteur reste conscient de ceux qui l’entourent, ainsi que de leur situation et de la sienne, même si cela lui cause quelques ennuis.

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…

Le Dieu qui a souffert

On me dit qu’il est possible de transformer n’importe quelle boisson fouettée en une collation riche en vitamines et antioxydants. Il s’agit d’ajouter quelques légumes (épinards, chou-fleur, chou frisé, betteraves ou autres légumes santé) aux breuvages des buveurs qui ne se doutent de rien. Ils croient ingurgiter une boisson faite uniquement de mangues et de miel, mais en fait ils sont aussi en train d’avaler des légumes verts. La texture est celle d’une boisson fouettée, cependant la substance est de loin différente.