Our Authors

View All

Articles by Bill Crowder

Voir jusqu’à demain

Je me plais à admirer un ciel bleu sans nuages. Le ciel est un splendide élément de la magnifique oeuvre d’art que le Créateur nous a donné à savourer. Imaginez à quel point les pilotes doivent aimer la vue qui s’offre à leurs yeux. Or, ils emploient divers termes aéronautiques pour décrire un ciel se prêtant parfaitement aux vols d’avion, mais mon préféré est : « On peut voir jusqu’à demain. »

Je sais tout

Notre fils et notre belle‑fille ont eu une urgence. Notre petit‑fils Cameron avait contracté une bronchopneumonie, si bien qu’il leur fallait le conduire à l’hôpital. Ils nous ont alors demandé si nous pouvions passer prendre leur fils de cinq ans, Nathan, à son école pour le ramener à la maison, ce que Marlene et moi étions heureux de faire.

Un Sauveur atemporel

Jeralean Talley est morte en juin 2015 à titre de personne ayant vécu le plus longtemps au monde : 116 ans. En 1995, la ville de Jérusalem a célébré son 3000e anniversaire de naissance. Cent seize ans, c’est vieux pour un être humain, et 3000 ans, c’est vieux pour une ville, mais sachez qu’il existe des arbres qui vivent encore plus vieux. On sait que les pins aristés des Montagnes blanches de la Californie vivent plus de 4800 ans, ce qui les fait donc remonter à 800 ans avant l’époque d’Abraham !

Un trésor à partager

En mars 1974, des fermiers chinois s’employaient à creuser un puits lorsqu’ils ont fait une découverte étonnante : ensevelie sous le sol aride de la Chine centrale se trouvait la fameuse armée de terre cuite – des sculptures d’argile grandeur nature datant du IIIe siècle av. J.‑C. Cette extraordinaire découverte archéologique comptait environ 8000 soldats, 150 chevaux de cavalerie et 130 chars tirés par 520 chevaux. Le lieu de la découverte de l’armée de terre cuite est devenu l’un des sites touristiques les plus prisés de Chine, attirant plus d’un million de visiteurs par année. Ce formidable trésor resté enseveli pendant des siècles est donc maintenant partagé avec le reste de la planète.

La source à laquelle puiser

En août 2010, le monde entier avait les yeux tournés vers un puits de mine situé près de Copiapó, au Chili. Trente‑trois mineurs se sont retrouvés piégés dans une sombre galerie à 700 m de profondeur, ignorant si des secours arriveraient tôt ou tard jusqu’à eux. Au bout de dix‑sept jours, le bruit d’une foreuse leur est parvenu. Les secouristes ont percé un petit trou dans le plafond du puits, suivi de trois autres trous, par lesquels on a pu leur apporter de l’eau, de la nourriture et des médicaments. Les mineurs dépendaient de ces conduits menant à la surface pour accéder au nécessaire à leur survie. Soixante‑neuf jours après l’effondrement de la mine, les secouristes en ont extirpé le dernier mineur pour le mettre en sécurité.

Qui dites‑vous qu’il est ?

Lors d’une entrevue accordée au journal The Saturday Evening Post en 1929, Albert Einstein a dit : « Enfant, j’ai reçu une éducation tant dans la Bible que dans le Talmud. Je suis juif, mais le personnage lumineux du Nazaréen m’enchante. […] Personne ne peut lire les Évangiles sans ressentir la présence même de Jésus. Sa personnalité transparaît dans chacune de ses paroles. Aucun mythe n’est rempli d’une telle vie. »

Quelle est votre valeur ?

On raconte qu’en l’an 75 av. J.‑C. des pirates auraient enlevé un jeune noble de Rome nommé Jules César pour qui ils auraient exigé une rançon de 20 talents d’argent (qui représenterait aujourd’hui une somme de 600 000 $). On dit que César aurait déclaré dans un éclat de rire qu’ils ignoraient manifestement qui il était. Il aurait alors insisté pour que ses ravisseurs augmentent leur rançon à 50 talents ! Pourquoi ? Parce qu’il estimait sa valeur être bien supérieure à 20 talents.

Une nouvelle destinée

Le tailleur Jacob Davis avait un problème à régler : la Ruée vers l’or des années 1800 battait son plein dans l’Ouest américain et les pantalons des chercheurs d’or s’usaient trop vite. Sa solution ? Davis s’est rendu dans un commerce local de nourriture sèche que Levi Strauss possédait, y a acheté du tissu pour fabriquer des tentes et a fait des pantalons de travail de cette étoffe pesante et résistante. Le jeans est ainsi né. De nos jours, le jeans de denim sous diverses formes (y compris les Levi’s) compte parmi les vêtements les plus prisés, et cela, simplement parce que l’on a eu l’idée un jour de donner une nouvelle utilité au tissu servant à la confection de tentes.

Votre parcours de vie

J’ai grandi dans les années 1960, marquées par la rébellion, et j’ai tourné le dos à la religion. J’avais fréquenté l’église toute ma vie, mais sans me convertir à Christ, jusqu’au jour où j’ai eu un terrible accident au début de la vingtaine. Depuis lors, j’ai passé ma vie d’adulte à parler de l’amour que Dieu a pour nous tous, ce qui est devenu mon parcours de vie.

Délivrer les captifs

Lorsque ma femme et moi avons visité le National Museum of the Mighty Eighth Air Force près de Savannah, en Géorgie, l’exposition sur les prisonniers de guerre nous a particulièrement émus, avec sa reconstitution des baraquements d’un camp de prisonniers en Allemagne. Le père de Marlene, Jim, a servi dans l’Eighth Air Force, la « Mighty Eighth » (le Puissant huitième escadron), qui effectuait des missions aériennes au‑dessus de l’Europe durant la Seconde Guerre mondiale. L’Eighth Air Force a alors dénombré 47 000 blessés et 26 000 morts dans ses rangs. Or, Jim comptait parmi ceux dont l’avion s’est fait abattre et que l’on a faits prisonniers. En parcourant l’exposition, nous nous sommes rappelé Jim en train de nous raconter la joie absolue que lui et ses compagnons de captivité avaient éprouvée le jour de leur libération.

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…