Archives: décembre 2015

En vol

Dans son livre, En vol, Alan Tennant suit la migration du faucon pèlerin. Ces magnifiques oiseaux de proie ont été les compagnons de chasse des empereurs et de la noblesse, qui les admiraient pour leur beauté, leur rapidité et leur puissance. Malheureusement, l’usage généralisé du DDT dans les années 1950 a affecté leur cycle reproductif, faisant d’eux une espèce en voie de disparition.

L’homme idéal

Une femme a écrit sur un forum en ligne : « Je suis célibataire et j’ai plus de 30 ans. Mes parents, mes amis et à peu près tous ceux que je connais font pression sur moi pour que je me marie. Je n’ai toujours pas trouvé l’homme idéal, mais je continue de prier. J’aimerais recevoir de bons conseils pour m’aider à surmonter cela. »

Une invitation au repos

Au chevet d’un ami admis au service des urgences, j’ai été ému devant l’expression de la souffrance des autres patients. Tandis que je priais pour mon ami et pour les patients mal portants, j’ai compris de nouveau que la vie est courte. Je me suis alors souvenu du message d’une vieille chanson où l’on disait que nous ne faisons que passer ici-bas.

« Christ » est un scandale

Il y a quelques années, un éminent groupe de chrétiens a retiré le mot Christ du nom de son organisation. Le changement a suscité la controverse et soulevé des plaintes provenant de la communauté évangélique en lien avec la rectitude politique. L’organisation a défendu son changement de nom en citant une étude qui a révélé que 20 % des non-chrétiens se sentent exclus et sont offensés à cause du nom de Christ. Ils ont déclaré qu’ils cherchaient un nom qui aiderait l’organisation à proclamer l’Évangile plus efficacement.

Non à l’apathie

Vêtues de saris multicolores aux teintes chatoyantes, des femmes s’affairaient à achever les préparatifs de la collecte de fonds. Indiennes de souche, elles vivent maintenant aux É.-U., mais continuent de se soucier de leur pays natal. Quand elles ont entendu parler des difficultés financières d’une école chrétienne pour enfants autistes en Inde, elles y ont réagi.

Se rappeler

La semaine dernière, j’ai emmené mon fils adoptif Wasswa et son copain Joseph (un Éthiopien adopté par mes amis) sur une plage de la Floride où j’ai grandi. Je regardais les garçons patauger dans l’eau du Golfe, jouer dans le sable et donner des petits coups à une méduse morte échouée sur le rivage, et je m’émerveillais de l’oeuvre que Dieu avait faite dans leur vie.

Un refuge

On a découvert une nouvelle façon de fournir un toit pour la nuit aux sans-abri de Vancouver, C.‑B. Un organisme charitable a créé des bancs de parc qui se convertissent en abris temporaires. Le dossier de ces bancs se transforme en toit susceptible de protéger la personne des intempéries. Ces bancs sont faciles à trouver la nuit, puisqu’on y lit, en lettres luminescentes : CHAMBRE À COUCHER.

Détruire les fausses idées

Comment aidez-vous les gens à comprendre qui est vraiment Jésus ? Comment vous en tirez-vous parmi les demi-vérités et les fausses idées ?

Poussière de diamant

Le public a réagi de diverses manières à un hiver particulièrement rude dans notre région du Michigan. Tandis que la neige continuait de tomber en mars, la plupart des gens ont commencé à en avoir marre et à se plaindre des prévisions météorologiques qui continuaient d’annoncer du froid.

Stressé

Pour le croyant, le travail est plus qu’une routine quotidienne. C’est une occasion de mettre en pratique les talents que Dieu lui a donnés. En même temps, notre emploi peut être une importante source de stress. Alors que nous devons composer avec différentes personnalités et avec des défis économiques en milieu de travail, notre responsabilité en tant que croyant reste la même, peu importe qui est notre employeur ou quelle est notre description de tâches : aimons et soyons un fidèle reflet de Jésus.

Sujets connexes

> Général

Intouchable

La lèpre était l’une des maladies les plus redoutées à l’époque de Jésus. La personne qui en souffrait était condamnée à vivre seule et isolée. Les lois cérémonielles juives interdisaient tout contact physique avec un lépreux. Celui-ci devait vivre hors du camp, à l’écart de sa famille et de ses voisins (LÉ 14.2,3). S’il venait à s’aventurer dans le grand public, il devait crier : « Impur ! Impur ! » afin que les gens sachent qu’ils devaient s’en tenir loin (13.45,46).

Familles et pendules

Mon ami d’âge mûr avait du mal à apprécier son Église locale. Il avait été élevé dans une famille qui accordait de l’importance à leur relation personnelle avec Dieu, mais qui se souciait peu de la religion organisée. Lorsque ses parents étaient plus jeunes, leur Église avait cessé de prêcher l’Évangile. Ils avaient donc commencé à se méfier de toutes…